Un taux de radioactivité largement supérieur à la limite mesuré à Fukushima

(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
5 of 5 (2 Votes)

On feras l'impasse sur Nicolas S. en visite en Arménie, ça vaut mieux. Par contre auxÉtats-nis les signes sont encourageants, là aussi on progresse... Bref, je vous épargne le reste. Mais à Fukushima, à 20 km de la centrale, contrairement à ce que l'on avait noté, ce n'est pas 20x la dose mais 30x la dose minimale de rayonnement annuel pour les habitants. Quand est-ce que les autorités internationales vont réellement prendre en considération ce drame ? Depuis le départ ! Il faut évacuer physiquement ces gens et le plus tôt possible, là aussi le temps n'est pas aux tergiversations mais à l'action, et ce ne sont pas nos amis japonais qui le proposeront, ils sont trop humbles, il faut que le monde entier les aide, et dans les faits, pas en les regardant muter... Bref, c'est dégueulasse de tourner la tête pendant ce massacre... (Informations complémentaires)

Update 26.02.2016 : Fukushima : 5 ans après, Tepco avoue avoir menti sur la gravité de l'état des réacteurs...

Fukushima : la contamination s'étend "bien au-delà" des 30 km - Le Parisien
Video de leparisienafp

Mercredi, une association d'habitants de Fukushima au Japon ont annoncé qu'une concentration en césium radioactif largement supérieure à la limite légale avait été mesurée dans les sols de la ville.

Près de sept mois après l'accident qui a frappé la centrale de Fukushima Daiichi, les niveaux de radioactivité inquiètent toujours les habitants et pour cause. Le 14 septembre dernier, un expert en radioactivité a relevé à Fukushima des niveaux de radioactivité plus de 30 fois supérieurs à la limite légale. C'est ce qu'a révélé mercredi une association d'habitants de la ville qui a elle-même mandaté l'expert.

Concrètement, les mesures ont montré une concentration en césium radioactif de 307.000 becquerels par kilogramme alors que l'Etat nippon a fixé la limite à 10.000 becquerels par échantillon d'un kilogramme. Cette annonce intervient une semaine seulement après que les autorités aient prononcé la levée des restrictions obligatoires auxquelles étaient soumis les habitants de cinq agglomérations situées au-delà de 20 kilomètres autour de la centrale nucléaire accidentée. Agglomérations dont fait partie la ville de Fukushima qui compte 300.000 habitants et qui est située à une soixantaine de kilomètres de l'installation.

Face aux résultats obtenus, Takeshi Sakagami, membre de l'association des Citoyens contre les centrales nucléaires de Fukushima a ainsi commenté : "nous demandons aux autorités de faire évacuer les enfants et les femmes enceintes de ces zones." Pour l'heure, le gouvernement ne s'est pas prononcé sur cette découverte et à ce jour, seule l'aire d'évacuation de 20 kilomètres autour de la centrale est interdite d'accès.

Source : Sott

Informations complémentaires :


ALEX sur Radio Ici & Maintenant (01/07/11)... par JaneBurgermeister


ALEX sur Radio Ici & Maintenant (01/07/11)... par JaneBurgermeister