1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

Dans le délire de l’époque actuelle, cela pourrait presque passer inaperçu. Pourtant, cela démontre le total manque d’empathie de ce gouvernement. Je ne sais même pas comment ils peuvent avoir des idées pareilles, ou quel sombre lobby les a conseillé, mais c’est abject c’est tout.

Vous avez étez nombreux à réagir sur Twitter aussi je vous en remercie et je met à jour l'article avec la pétition.

Update 26.06.2020 : Pétition : Non à l’élargissement des modalités de fourniture d’animaux aux laboratoires ! (mesopinions.com)

Animaux Don Labos
Les animaux destinés à la vivisection devaient provenir uniquement de fournisseurs agréés et connus selon la
réglementation de septembre 1986, d'après la Fondation 30 Millions d'Amis. [NOEL CELIS / AFP]

La Fondation 30 Millions d'Amis dénonce le 24 juin une nouvelle disposition de la loi française autorisant à vendre son animal de compagnie à un laboratoire.

Le 17 mars dernier, le gouvernement a passé un décret selon lequel les élevages de chiens de chasse, d'animaux de compagnie, ou encore les particuliers peuvent vendre leurs animaux à des laboratoires, selon l'organisme de protection animale. La fondation dénonce sur son site internet «un terrible recul en matière de protection animale». D'autant plus que cette décision «s'avère en outre contraire à la directive 2010/63/UE de l'Union européenne encadrant la provenance des animaux promis à l'expérimentation».

Ce décret va également à l'encontre de l'opinion d'une majorité des citoyens, estime-t-elle : «86% des Français souhaitent l'interdiction totale de l'expérimentation animale». Par ailleurs, il pourrait également être fédérateur de délits : «Cela risque aussi d'encourager un énorme trafic de chiens volés à leur maître pour être revendus à des laboratoires comme c'était le cas jadis.»

 Une alternative RECHERCHEE PAR LA FONDATION

Auparavant, les animaux utilisés dans des procédures expérimentales devaient «avoir été élevés à cette fin et provenir d'éleveurs ou de fournisseurs agréés», explique 30 Millions d'Amis, s'appuyant sur un article du code pénal. Des dérogations étant alors uniquement possibles lorsque la production des éleveurs agréés est insuffisante ou ne convient pas aux besoins spécifiques du projet.

«Ce décret montre le manque de volonté politique pour chercher des méthodes substitutives à l'expérimentation animale, préférant la solution de facilité : celle de gaspiller des vies !», s'indigne Reha Hutin, présidente de l'organisme. Depuis plusieurs années, la fondation soutient le développement du test «Valitox». Réalisé sur des cellules humaines en culture afin de déceler l'éventuelle toxicité aiguë d'une substance, celui-ci n'utilise pas d'animaux.

Source(s) : Cnews.fr via Moutons Enragés.fr

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : De la science du mal et de son usage à des fins politiques

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Une loi autorisant à vendre son animal de compagnie à un laboratoire dénoncée par 30 millions d'amis (Cnews.fr)