1 1 1 1 1 Rating 5.00 (7 Votes)

La presse française nous dit que le Covid-19 est 'stable' et ne mute presque pas. Le professeur Montaigner, et la presse internationale disent le contraire, il y en a donc forcément un des deux qui ment, mais la question est d'importance car si un des marqueurs de sortie de crise venait à disparaitre... (à savoir un éventuel vaccin). Ce serait embarrassant.

Pour info, ils n'ont toujours pas trouvé de vaccin pour le SRAS qui a été identifié en 2013.

Quant à se faire vacciner par Bill Gates ou les Israéliens, même pas en rêve, je préfère choper cette saloperie.

Reste à savoir quand est-ce que l'on aura des nouvelles des différentes études sur la Chloroquine, car on est 3 mois après le début de la pandémie, et on ne sait toujours rien sur les éventuels traitements...

Update 24.04.2020 : COVID-19 : Le virus aurait déjà muté en plus de 30 souches différentes (Trustmyscience.com)

NCov Mutation 22 04 2020

(Natural News) Une souche inhabituelle de coronavirus qui a été isolée en Inde s'est avérée contenir une étrange mutation qui, selon les experts, pourrait faire échouer tous les efforts visant à développer un vaccin contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) en général.

Des chercheurs d'Australie et de Taïwan avertissent que cette souche mutante de coronavirus suit une voie bien différente lorsqu'il s'agit de provoquer une infection sous la forme du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Pour dire les choses simplement, un vaccin contre la souche de coronavirus actuellement en circulation ne fonctionnerait probablement pas pour cette autre souche, ni pour aucune autre souche mutée d'ailleurs.

La modification de cette souche mutée s'est produite dans une partie de la protéine de pointe qui permet normalement au coronavirus de Wuhan (COVID-19) de se lier à certaines cellules humaines. Cette protéine cible spécifiquement les cellules contenant de l'ACE2, une enzyme que l'on trouve dans les cellules de la surface externe des poumons.

En ciblant cette enzyme, ladite protéine permet au virus du SRAS d'infecter les personnes malades, c'est pourquoi les chercheurs en vaccin se sont empressés de trouver des anticorps qui pourraient le cibler. Mais la mutation identifiée dans cette autre souche de coronavirus signifie qu'une approche totalement différente serait nécessaire pour l'empêcher de provoquer l'infection.

"L'observation de cette étude a tiré la sonnette d'alarme : la mutation Sars-CoV-2 qui modifie le profil de l'épitope (quelque chose auquel s'attache un anticorps) peut survenir à tout moment", a écrit l'équipe de collaborateurs de l'université Murdoch en Australie et de l'université nationale d'éducation Changhua à Taïwan.

"Cela signifie que le développement actuel d'un vaccin contre le Sars-CoV-2 risque fort de devenir futile."

N'oubliez pas d'écouter ci-dessous le rapport du Health Ranger, car Mike Adams, le Health Ranger, examine de plus près comment les émeutes de la faim risquent de s'enflammer si les mesures de confinement du coronavirus de Wuhan (COVID-19) ne prennent pas fin d'ici le mois de mai :

Il a fallu deux mois à l'Institut national de virologie pour publier le génome complet après avoir reçu des échantillons de souches de virus mutés.

Ce qui rend la situation encore plus perplexe, c'est le fait qu'il a fallu deux mois pour que la séquence complète du gène de cette souche de coronavirus mutée soit divulguée par l'Institut national de virologie, qui l'a reçue un peu plus tôt après qu'elle ait été prélevée sur un patient au Kerala.

La raison pour laquelle cette agence gouvernementale indienne a mis tant de temps à la diffuser a suscité plus de questions qu'il n'y a de réponses quant à la gravité réelle de la situation. Plus inquiétant encore est l'avertissement lancé par le South China Morning Post, un organe de propagande du gouvernement communiste chinois, selon lequel il y a beaucoup plus à venir dans le domaine des mutations.

"Il est de plus en plus préoccupant de constater que les milliers de souches échantillonnées et séquencées ne sont que la partie émergée de l'iceberg - et qu'une grande variété augmente le risque que de nouvelles souches nécessitent de nouveaux vaccins, comme c'est le cas pour le virus de la grippe", rapporte le journal.

Malgré cela, la course est lancée pour mettre sur le marché le plus rapidement possible un, deux, voire sept, dans le cas de l'eugéniste milliardaire Bill Gates, différents vaccins contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19). Partout dans le monde, les mondialistes insistent pour que tout le monde soit vacciné avec un ou tous ces vaccins afin de pouvoir à nouveau mener une vie normale dans le cadre d'une société qui fonctionne.

"Il n'existe pas de vaccin contre quelque type de grippe que ce soit", a souligné un commentateur de la Fox News en expliquant que toute cette campagne en faveur d'un vaccin contre les coronavirus a été inutile dès le départ.

"Vous pouvez vous faire vacciner contre la grippe, ce qui aide votre corps à produire les anticorps nécessaires pour combattre certaines souches, mais cela ne vous vaccine pas contre la grippe. Il n'y avait et n'y a pas de vaccin de ce type pour le SRAS, le MERS, etc.

Les dernières nouvelles concernant le coronavirus de Wuhan (COVID-19) sont disponibles sur le site Pandemic.news.

 

Les sources de cet article comprennent :

FoxNews.com

NaturalNews.com

 

Source : Dcclothesline.com

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Une souche de coronavirus mutée en Inde pourrait mettre fin à tous les efforts de création d'un vaccin (Dcclothesline.com)