1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Etant donné que l'on n'est pas toujours maître de ses sources, il semblerait qu'il y ait eu une erreur sur le "roi des démons" et la famille Rotschild, ce qui a valu à Mécanopolis les foudres de Pierre Jovanovic dans sa revue de presse.


Mise au point par Spencer Delane, fondateur de Mecanopolis

Mise au point

Le 10 juin dernier, Julian Diesdorf, récent collaborateur de Mecanopolis, nous a indiqué préparer un article sur la Banque Rothschild et le démon Pazuzu, en nous assurant détenir des informations « sûres et vérifiées ». L’article a été placé en ligne par ses soins le 14 juin à 14 h 50.

Suite aux allégations de M. Jovanovic hier, nous avons immédiatement demandé à Julian Diesdorf de nous communiquer les pièces qui lui ont permis de rédiger cet article. N’ayant rien reçu de sa part et étant aux abonnés absents depuis ce matin, nous avons décidé de joindre le responsable de presse de Sotheby’s, de sorte à éclaircir cette affaire.

Nos investigations démontrent que les informations rapportées par Julian Diesdorf ne sont aucunement fondées.

Comme nous l’indiquons sur notre page de présentation

: « Nous rassemblons toutes sortes de personnes et d’idées sur Mecanopolis, comme on choisit des alliés pour le combat, ou des associés pour une expédition périlleuse. Évidemment, on ne partirait jamais si on attendait d’avoir toute garantie sur chacun d’eux… Ils ne sont pas tous également sûrs, ils n’ont pas tous les mêmes intérêts. Nous apprendrons sur le tas à quel mobile ils obéissent. Peut-être devrons-nous ensuite nous retourner contre certains d’entre eux. Chaque chose en son temps. »

Julian Diesdorf a donc trahi notre confiance et, pire encore, mis en danger la crédibilité de Mecanopolis. Il avait rejoint notre équipe le 3 mai dernier. Nous venons de l’en exclure, avec effet immédiat.

Avec colère et tristesse, nous vous prions de nous excuser de nous être laissé berné par cet individu. En trois années d’existence, c’est la première fois que cela nous arrive et nous ferons en sorte que ça ne se reproduise jamais.

Spencer Delane, fondateur de Mecanopolis

Courrier de Julian Diesdorf reçu à 18h30, que nous publions à sa demande en guise de « droit de réponse » :

Frédéric,

Comme tu le sais j’ai publié cet article sur la base d’informations qu’une source que je jugeait fiable m’a fait parvenir. Je me rend compte aujourd’hui que j’ai été dupé, et peut-être manipulé.

Je suis bien obligé d’admettre que j’ai fait preuve de naïveté et de légéreté en ne vérifiant pas par moi même ces informations.

Ma faute la plus grave je l’avoue est de t’avoir confirmé que j’étais totalement assuré de la véracité du contenu de cet article avant de le mettre en ligne.

Toutefois mon intention n’a jamais de produire délibérément un article mensonger, comme pourrait le laisser entendre la mise au point de Spencer, et encore moins de nuire à Mécanopolis et son équipe. J’ai certes fait une erreur que je regrette amèrement mais l’erreur n’est-elle pas humaine ?

Si j’ai conscience du préjudice que je vous porte, je suis également prêt d’une manière ou d’une autre à réparer cette faute, pour peu qu’on m’accorde un minimum de clémence et de compréhension.

Avec mes sincère regrets,

Julian Diesdorf

Réponse de Mecanopolis

Julian,

Encore heureux que tu n’aies pas délibérément eu l’intention de nous nuire (il ne manquerait plus que ça!). Te trouver des excuses ou des circonstances atténuantes, c’est toujours possible, mais le lien de confiance qui nous unissait est définitivement rompu, cela particulièrement parce que, comme tu l’indiques, tu nous a assuré de l’authenticité du contenu de cet article avant sa publication, alors que tu n’avais pas fait les vérifications d’usage.

Plus grave encore, tu nous a à nouveau confirmé hier soir cette authenticité – avec un aplomb qui n’a fait qu’aggraver la situation puisque, par principe, nous t’avons soutenu contre l’avis de tous pendant les premières heures – en assurant nous faire parvenir les pièces démontrant ta bonne foi, et que nous avons attendu en vain jusqu’à ce matin.

Pour ces raisons, nous confirmons ton exclusion. Elle est irréversible.

Regrets partagés

Mecanopolis

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Divers Arrow Update : La banque Rothshild de Londres vient d’acquérir le « roi des démons »