Vidéo de combats d'enfants en cage : l'Angleterre sous le choc

(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)
5 of 5 (2 Votes)

Une belle société pleine d'avenir qui se délecte de combats de gamins. Il faut vraiment être désaxé comme les Anglais pour payer 28 euros pour voir ça... Le pire c'est qu'en Angleterre c'est légal !!! Vivement les combats de SDF comme aux USA sur abonnements et avec paris ! Via le satellite ! Ça sera plus saignant... (On achève bien les chevaux...)


Des combats de cage pour enfants de 8 ans... von ConXienTia

Le duel de la honte. L'émotion est vive ces derniers jours en Grande-Bretagne. La vidéo d'un combat, en cage, à mains nues, entre deux garçons de moins de dix ans, provoque l'indignation de la presse anglaise. Organisée le 10 septembre, à Preston (Angleterre), sur un ring et sans protections, la joute a eu lieu sous les yeux de près de deux cents adultes qui avaient payé 28 euros pour voir cet affrontement. Choquant !

Diffusée sur Internet, la vidéo amateur a été largement reprise ce jeudi par de nombreux médias britanniques. C'est le Daily Mirror qui le premier s'est offusqué de ce combat sous le titre : « La cage des innocents ». Après les combats de coqs, de chiens ou autres animaux de la ferme, la Grande-Bretagne invente donc le « cage fighting » pour enfants. Ou quand deux mômes de 8 et 9 ans s'affrontent férocement dans une ambiance digne d'un match de boxe. Même si, techniquement, les enfants n'ont pas le droit de se donner des coups de pieds ou des coups au visage, le duel devient vite un véritable combat de catch professionnel.

Tout est légal

Le père d'un des deux garçons a rejeté les critiques. « Ce n'est pas du tout dangereux. Il ne peut pas se blesser. C'est contrôlé. Il aime le sport, personne ne l'a forcé » a-t-il déclaré au Daily Mirror. Et le pire c'est que rien n'est illégal. En effet, après avoir enquêté sur l'affaire et vérifié que la sécurité des enfants avait été assurée, la police locale en a conclu qu'aucun délit n'avait été commis et qu'il n'y avait donc « pas matière à des poursuites ».

Un vide juridique qui a étonné et inquiété le ministre des Sports anglais, Jeremy Hunt qui a jugé cette manifestation « barbare ». Et il n'est pas la seule personne à avoir été offusquée par ce duel. Une association de protection de l'enfance, la NSPCC, a « fortement découragé les parents de laisser leurs enfants participer » à des combats en cage. Mais Steven Nightingale, l'organisateur de ces combats et professionnel du cage fighting, assure ne pas comprendre la polémique. Il affirme que tout est sûr et que le popularité du sport est croissante : « Les compétitions commencent à 5 ans et ça va devenir un grand sport ». C'est vrai qu'en ces temps de crise, il faut bien ça pour amuser la galerie.

Source : France Soir