1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Certainement l'effet Craig Lynch... les Anglais s'interrogent... mais rien ne change....

Internet Security

 

Le membre du Gouvernement UK, Tory, rejette les revendications indiquant que le cyberespace du Royaume-Uni est sans défense

 
Le gouvernement a rejeté les allégations des conservateurs indiquant que le Royaume Uni n'était pas équipé pour combattre les attaques numériques sur sa sécurité nationale.
 
David Cameron a soutenu la demande, comme il a lancé son livre vert sur la sécurité nationale de son parti aujourd'hui. Il y fait des reproches sur le GCHQ's Cyber Security Operations Center (FESC), qui devrait entrer en activité en mars.
 
"Même quand il sera opérationnel, le Centre est conçu uniquement pour analyser les menaces - pas pour faire quelque chose contre elles", ont chargés les conservateurs.
 
"Nous ne pouvons pas continuer comme ça. Le Royaume-Uni doit être capable de détecter et de prévenir les attaques avant qu'elles ne nous aient frappés. En d'autres termes, il faut une capacité proactive et efficace afin de répondre aux attaques cybernétiques.»
 
Le Cabinet Office, qui a la responsabilité globale de la sécurité nationale et qui à récemment mis en place le Bureau de la cybersécurité (OCS) pour superviser la politique autour des menaces en ligne, a déclaré qu'il était perplexe par la revendication.
 
Un porte-parole a déclaré que des arrangements étaient en place pour lutter contre les cyber-attaques, si nécessaire, mais a refusé de fournir plus de détails.
 
«Je ne sais pas trop d'où ils ont obtenu ça, pour être honnête», a-t-il ajouté, se référant à la critique des conservateurs du CSOC.
 
CSOC a été annoncé dans le cadre de la première stratégie de sécurité de l'été dernier du Royaume-Uni. Pour commencer, il comprendra 19 membres de personnel.
 
Les conservateurs ont également annoncé qu'ils allaient mettre en place un nouveau centre d'évaluation des cyber-menaces et «afin d'agir comme le point d'observation unique pour tous les cyber-incidents liés".
 
Le porte-parole du Cabinet Office a déclaré que la politique semble de reproduire ce qui s'était déjà fait au gouvernement avec l'OCS. Dirigée par de hauts fonctionnaires, tel que Neil Thompson, et avec des députés comme Dr Steve Marsh et Air Commodore Graham Wright, la nouvelle équipe doit bientôt commencer des réunions avec l'industrie pour discuter de ses plans.
 
À lire dans (c) the register http://www.theregister.co.uk/2010/01/15/tory_cyber/ traduction Folamour,
Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Sécurité Arrow L'effet Kiss Cool