1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Une approche qu'il faut souligner, le président de la République est revenu aux 4000, sans prévenir et donc sans caméras ni micros,

Sarkozy s'offre une visite surprise en Seine-Saint-Denis

Loin des micros et des caméras, le président de la République s'est notamment rendu mercredi soir à la cité des 4000, un quartier sensible de Seine-Saint-Denis qu'il avait souhaité «nettoyer au Kärcher» en 2005.

L'expresion avait fait polémique. En juin 2005, alors qu'il était encore ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy avait déclaré vouloir «nettoyer au Kärcher» la cité des 4000, un quartier défavorisé de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Cinq ans plus tard, le chef de l'Etat est retourné sur les lieux dans le cadre d'une visite de trois heures mercredi soir en Seine-Saint-Denis, au cours de laquelle il a rencontré des chauffeurs de bus, des policiers et des commerçants, selon le récit de l'Elysée.

Accompagné du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, du préfet de police Michel Gaudin, du directeur général de la police nationale Frédéric Péchenard et du préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert, mais sans journalistes, Nicolas Sarkozy a entamé son tour du département à 21 heures par un arrêt à Tremblay-en-France, où les dépôts de bus des Transports rapides automobiles (TRA) et du Courrier de l'Ile-de-France (CIF) ont été vandalisés à la fin du mois de mars. Le caillassage et l'incendie de deux véhicules avait poussé les chauffeurs, dont certains ont été reçus dans la foulée à l'Elysée, à faire valoir leur droit de retrait.

Recherche d'emploi et trafic de drogue

Le chef de l'Etat s'est ensuite rendu à la gare SNCF de Saint-Denis, où il a discuté avec des patrouilles de police, des commerçants et des passants avant de rejoindre la cité des 4000. Dans ce quartier sensible, touché par la délinquance, Nicolas Sarkozy a rencontré des unités de sécurisation ainsi que des jeunes habitant le quartier. Selon un proche du président, «ils ont surtout discuté recherche de travail et trafic de drogue».

Alors que l'expression «nettoyer au kärcher», employée par le chef de l'Etat en 2005 après la mort d'un petit garçon tué par une balle perdue, est restée ancrée dans les mémoires, l'Elysée a justifié ce déplacement inattendu en soulignant que Nicolas Sarkozy «avait promis de revenir». La tenue en ce moment du procès des tireurs présumés des émeutes de Villiers-le-Bel de novembre 2007 donne par ailleurs une résonnance particulière à l'initiative.

La visite présidentielle, qui n'avait pas été annoncée, s'est conclu vers minuit par un arrêt au commissariat de La Courneuve où le chef de l'Etat s'est fait présenter le dispositif de lutte contre les stupéfiants, ainsi que les saisies d'armes et de stupéfiants.


Source : Le
Figaro

Informations complémentaires:

Metro : Nicolas Sarkozy de retour dans la cité des 4.000
Le Point :
Visite surprise de Sarkozy en Seine-Saint-Denis, dont la cité des 4.000
le JDD.f r:
Sarkozy de retour au 4.000

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Sarkozy s'offre une visite surprise en Seine-Saint-Denis