1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Alors que notre ministre de l'Intérieur s'exprimait sur la situation et assurait prendre en compte les récents évènements climatiques, voici concrètement le résultat pour des milliers de Franciliens. Cela me rappelle 1999 où j'avais mis 8 h pour faire 30 km. Mais ce genre d'épopée n'est rien pour les automobilistes, comparés aux soucis que cela peut poser pour les pompiers ou ambulances et véhicules d'urgence. On regrettera donc, pour eux malgré l'expérience du passé, que nos Elitessss aient fait preuve d'autant d'approximation dans leur jugement, avec pour conséquence, pour certains, une issue définitive.

 
Ils ont passé la nuit dans leur voiture, dans un centre d’hébergement d’urgence, sur leur lieu de travail ou encore dans les couloirs de l’aéroport de Roissy. Des milliers de Franciliens sont encore bloqués à cause de la neige tombée en abondance hier après-midi en Ile-de-France.

ACTUALISE CE MATIN A 7 h :

  Le point sur les conditions de circulations en région parisienne à 7 h  (0'54")

"J’ai mis 5 heures pour faire 500 mètres". Ce témoignage d’un habitant de l’Essonne, au sud de Paris, pourrait être également celui de milliers d’autres automobilistes. En région parisienne, surtout dans les département de la grande couronne, de nombreuses personnes ont passé toute une nuit dans leur voiture. Plusieurs axes étaient toujours coupés vers 4 h ce matin, et la circulation reprenait lentement, provoquant les premières difficultés LIRE NOTRE ARTICLE. Des dizaines de véhicules ont été abandonnés par leurs propriétaires, qui ont préféré terminer leur route à pied.

Près de 2.000 automobilistes hébergés dans les Yvelines

Dans les Yvelines, l’un des départements les plus touchés, la préfecture a ouvert une cinquantaine de centres d’hébergement d’urgence. Vers 23h30, entre 1.500 et 2.000 personnes y avaient déjà trouvé refuge, "essentiellement sur le secteur de Versailles, Vélizy et Buc" énumère le secrétaire général de la préfecture Claude Girault. Le gymnase de Buc affichait ainsi complet.

  Près de 2.000 automobilistes hébergés dans des bâtiments publics dans les Yvelines. Les précisions d’Isabelle Raymond à Versailles  (1'03")

L’Essonne a également ouvert une dizaine de salles communales. Au total, près de 3.000 personnes ont été hébergées en centre d’urgence en Ile-de-France, selon la préfecture de police. "Il y a eu un pic de saturation vers 23h15 en terme de trafic avec 350 km de bouchons qui se résorbent progressivement", ajoute la préfecture.

De très nombreux salariés ont eux été contraints de dormir sur leur lieu de travail : c’est le cas notamment d’un millier d’employés du Commissariat à l’énergie atomique de Saclay (Essonne) ou de plusieurs centaines de salariés de Bouygues Telecom, à Meudon et à Issy-les-Moulineaux.

  "On ne sait pas où on va dormir nous-mêmes..." Pierre Ayrault, directeur d’un hôtel de Saclay, affiche complet.  (0'44")

Des milliers de voyageurs dorment à Roissy

Quant à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, il a été transformé en un gigantesque dortoir. Après une suspension de près de deux heures, le trafic aérien a repris au compte-gouttes. Résultat : des milliers de passagers en attente d’un vol. Les hôtels proches de l’aéroport ont été rapidement saturés. Des couvertures ont été distribuées aux passagers, qui se sont allongés par centaines dans les couloirs de l’aéroport.

  Des milliers de voyageurs dorment dans les halls de l’aéroport Charles de Gaulle. Le point avec Michel Emeyriat, Direction général adjoint à Air France  (1'12")

La neige laisse la place au verglas

En début de soirée, pourtant, Brice Hortefeux promettait qu’il n’y aurait pas de "pagaille" . "Impossible" que des gens dorment dans leur voiture, assurait le ministre de l’Intérieur, qui annonçait le déploiement de 3.000 policiers et gendarmes en Ile-de-France pour faciliter la reprise de la circulation.

Si l’épisode neigeux est terminé en Ile-de-France, Météo France alerte sur le risque de verglas. Les préfectures des Yvelines, de l’Essonne, de Seine-et-Marne, de l’Aisne, de la Marne, des Ardennes ou encore de la Meuse ont d’ailleurs interdit les transports scolaires ce jeudi. La préfecture de police de Paris “déconseille formellement” de circuler ce matin en Ile-de-France et prolonge l’interdiction de circuler pour les poids-lourds jusqu’à 9 h ce matin.

Source : France-Info

Informations complémentaires :

Le Parisien.fr : EN DIRECT. Neige et verglas : la route déconseillée en Ile-de-France
Le Point.fr : NEIGE - Hortefeux appelle à ne pas circuler en Ile-de-France
20 Minutes.fr : Neige: Hortefeux n'a pas vu «la pagaille»

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Des milliers de Franciliens bloqués cette nuit par la neige