5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)
Listen Fr Fr

La société Suisse Aaqius, partenaire des Deauville Green Awards, a mis au point un scooter électrique qui fonctionne sans batterie. Non, ici, l’énergie provient de… canettes d’hydrogène solide ! Le nom de ce procédé ? STOR-H.

Stocker de l’hydrogène dans des canettes à l’état solide pour pouvoir l’utiliser facilement et sans risque ? Il fallait y penser et c’est exactement ce qu’a fait la société Aaqius et ce qu’elle continue de développer depuis son centre de recherche situé en France à Paris.

Les canettes STOR-H sont des cartouches d’hydrogène en poudre. Utilisées pour alimenter un scooter, celles-ci sont stockées sous le siège du conducteur.

L’hydrogène, couplé au principe de la pile à combustible, présente une véritable alternative à l’essence ou aux batteries traditionnelles difficiles à recycler. Une option tout à fait crédible pour construire la mobilité verte et durable de demain.

Store H Ok 06 06 2016
Source : Aaqius 

Premier avantage : le moteur ne pollue pas et ne rejette que de l’eau dans l’atmosphère. Deuxième avantage : dans le cas présent, il est sans danger, car la poudre qui est contenue dans des canettes est à l’état solide et le système a été conçu pour qu’il n’y ait donc aucun risque d’explosion. Concrètement, il s’agit d’une poudre d’hydrures métalliques qui va permettre de stocker l’hydrogène en agissant comme une sorte d’éponge.

C’est une solution qui peut, de prime abord, paraitre étrange… Mais pourtant celle-ci présente des avantages certains. Ces canettes sont manipulables et transportables sans risque. Jusqu’à maintenant, l’hydrogène était stocké à de hautes pressions. Des inconvénients qui n’existent plus avec hydrogène en poudre.

Faciles à utiliser, ces cartouches peuvent être achetées, louées et emportées immédiatement. Elles sont rechargeables à l’aide d’un appareil de la taille d’une imprimante, qui peut être installé dans une supérette, un garage ou même dans l’entrée de son appartement.

Une cartouche de la taille d’une petite bouteille correspond à une autonomie d’une cinquantaine de kilomètres pour le prototype. Il est aussi possible de « brancher » deux canettes pour atteindre une autonomie de 100km. Bien évidemment, celle-ci peut être rechargée, d’après Aaqius, plus de mille fois.

Un procédé qui a déjà conquis des pays en Asie et le Brésil. La phase de développement et de mise au point est terminée.

Jean-Baptiste Dementhon, vice-président de Aaqius, explique quelles seront les prochaines étapes :

« Nous devons aujourd’hui industrialiser l’écosystème autour de ce projet, et cela nous prendra les deux années à venir. Pour que ce projet puisse décoller, il faut viser un scooter au prix du marché c’est-à-dire entre 1000 et 2000 euros, et une cartouche d’hydrogène qui devrait être au prix de l’électrique. »

Dans ce reportage sur BFMTV, il nous présente ce scooter et nous explique le fonctionnement de ces cartouches

Environ 80 scooters sont actuellement en test en Asie. Le système devrait être commercialisé à partir de 2017. Mais concrètement, cette solution ne se limite pas à des scooters. Elle pourrait tout à fait, une fois plus mature, équiper des voitures ou bien même avoir d’autres usages que ceux liés à la mobilité. Un potentiel énorme !

La société Aaqius et sa cartouche verte STOR-H seront les invitées des Deauville Green Awards les 15 et 16 juin prochains (consulter le programme pour le public). Nous serons sur place et nous aurons certainement l’occasion de vous en reparler.

 

Source : Positivr.fr

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr :

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow High Tech Arrow STOR-H : de l'hydrogène en poudre pour propulser un scooter