1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Bp Oil Cleanup Worker Thumb 250x371

En quoi cela sert-il ? La cause de BP d'être tout simplement aussi infâme envers les travailleurs chargés de la dépolution de la marée noire.
 

Les travailleurs au nettoyage de la catastrophe pétrolière de BP dans le Golfe du Mexique ont déclaré souffrir de symptômes semblables à ceux de la grippe, qui pourraient être la conséquence de l'exposition aux produits chimiques présents dans le pétrole, ainsi que dans les solvants issus de produits pétroliers utilisés pour disperser la marée noire.

La maladie est caractérisée par des maux de tête, de la fatigue, des maux d'estomac, des problèmes de mémoire et de concentration. Elle a été qualifiée de toxique, et elle induit de la perte de tolérance, ou PAN. Les personnes souffrant du TILT perdent la capacité à tolérer les expositions aux produits chimiques à usage domestique, les médicaments ou même la nourriture.

Claudia Miller, de l'Université du Texas Health Science Center, a dit à WOAI TV : « Des choses comme le carburant diesel, l'exposition à des parfums ou des agents de nettoyage, qui ne les dérangeaient avant, tout d'un coup les dérangent», ajoute le Dr Miller.

Miller décrit pour la première fois le TILT en 1996, mais il reste un diagnostic controversé dans la communauté médicale.
Le syndrome est également connu comme la sensibilité chimique multiple et l'intolérance idiopathique environnementale.
L'Institut national de l'environnement Sciences de la Santé, une division du National Institutes of Health, a défini la maladie comme une «maladie chronique et récurrente causée par l'incapacité d'une personne à tolérer un produit chimique de l'environnement ou une catégorie de produits chimiques étrangers.»

Indépendamment du fait que la maladie était signalée chez des travailleurs du nettoyage du Golfe et des résidents, le fait demeure que les gens qui ont été exposés aux produits chimiques présents dans le pétrole et les dispersants, sont connus pour avoir eu des impacts sanitaires, y compris sur les yeux, la peau et les voies respiratoires, des étourdissements ainsi que des maux de tête, de la faiblesse, des nausées et de la confusion.
Une analyse de l'air des données d'essais EPA a constaté des niveaux de ces substances chimiques dans les communautés côtières dépassant les normes de sécurité.
Depuis cette semaine, le ministère de la Santé de la Louisiane a documenté 109 rapports de maladies chez les habitants exposés à la pollution, 74 de ces plaintes viennent de travailleurs du nettoyage, selon ProPublica.
En Alabama, 19 autres cas de maladie ont été signalés chez les personnes exposées aux produits chimiques dans le cas de marée noire.

Bp Oil Cleanup Workers Unprotected Nonfeat Thumb 250x165
Travailleurs sans appareils respiratoires
 

Le Louisiana Environmental Action Network a distribué du matériel de sécurité, y compris des appareils respiratoires pour les travailleurs du nettoyage - mais certains travailleurs ont été menacés de licenciement s'ils les portent, apparemment en raison du peu de soucis de la responsabilité de BP.


Sur les photos, la Garde côtière américaine qui accompagne cet article, les travailleurs du nettoyage de la marée noire le long des côtes de la Louisiane peuvent être vus dans l'exercice de leurs fonctions sans protection respiratoire.
Des préoccupations ont également été soulevées quant aux formations de sécurité insuffisantes qui sont fournies aux travailleurs.
Monique Harden, co-directeur de l’Advocates for Human Rights de l'environnement en Nouvelle-Orléans, a fustigé le manque de protection des travailleurs lors d'un entretien hier avec MSNBC Keith Olbermann.

"Qu'est-il arrivé dans cette situation, est-ce que BP avec l'approbation de notre gouvernement a placé l'opportunisme sur la protection de la santé, dit-elle.
Visionnez l'entrevue complète avec Harden ici :

 

 

 

Visit msnbc.com for breaking news, world news, and news about the economy
 

Source : www.southernstudies.org Traduction, Folamour

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow TILT : est-ce la maladie qui touche les travailleurs exposés au désastre pétrolier de BP ?