5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Un article qui nous vient de Conscience du Peuple, qu'Isabelle avait commencé à traduire et que j'ai tenté de finir. Au moins ça a le mérite de faire le point en la matière...

Voyageur Temporel
Photo de la réouverture du pont de South Fork après une inondation (1940)

Le concept d'une machine à voyager dans le temps évoque généralement des images d'un invraisemblable appareil utilisé dans des scénarios de science-fiction. Mais selon la théorie de la relativité générale, qui explique comment la gravité fonctionne dans l'univers, le voyage dans le temps ne serait pas qu'un simple fantasme.

Remonter le temps est une possibilité controversée selon la théorie d'Einstein. En fait, les physiciens ont pu envoyer des minuscules particules appelées muons, qui sont similaires aux électrons, pour les faire voyager dans le temps par la manipulation de la gravité autour d'elles. Cela ne veut toutefois pas dire que la technologie pour envoyer des humains 100 années dans le futur sera disponible prochainement.

Le voyage dans le temps vers le passé est encore moins compris, même si un astrophysicien del'Institut d'études avancées de l'EarthTech International, Eric W. Davis, soutient que c'est possible. Tout ce que vous avez besoin, dit-il, c'est d'un « trou de ver », qui est un passage théorique à travers l'espace-temps prédit par la relativité. Le scientifique a dit qu'il est possible d'aller dans le futur et dans le passé en traversant des « trous de ver ».

Les « trous de ver » n'ont jamais été prouvés par la science et s'ils le sont un jour, ils risquent d'être si petits que personne ni aucun vaisseau ne pourra passer à l'intérieur.

La théorie de la relativité et la théorie quantique semblent offrir plusieurs possibilités pour se déplacer le long de ce que les physiciens appellent une « courbe fermée du temps », un chemin qui traverse le temps et l'espace. Essentiellement une machine à voyager dans le temps.

Un « trou de ver » permettrait à un navire [voir "Expérience de Philadelphie"], par exemple, de se rendre, en quelque sorte, d'un point à un autre plus rapidement que la vitesse de la lumière. Le navire arrive à destination plus tôt qu'un faisceau de lumière, en prenant un raccourci à travers l'espace-temps par un vortex. Théoriquement, un « trou de ver » pourrait être utilisé pour couper non seulement dans l'espace, mais aussi le temps.

Trou De Ver

Les machines à traverser le temps sont inévitables dans notre dimension physique d'espace-temps écrit l'astrophysicien. Les « trous de ver » traversables impliquent des machines à voyager dans le temps et suscitent des efforts dans la recherche.

L'astrophysicien croit que l'utilisation d'un « trou de ver » pour le voyage dans le temps ne sera pas facile, puisqu'une fois qu'il est créé, une ou deux de ses extrémités devront être accélérées à travers le temps à la position désirée.

La possibilité du voyage dans le temps ne fait pas l'unanimité chez les scientifiques, puisque certains croient que les lois de la physique pourraient être à l'œuvre pour empêcher le voyage dans temps à travers les « trous de ver ». Selon les connaissances actuelles, garder un « trou de ver » assez stable pour le traverser nécessite de grandes quantités de matière exotique, une substance qui est encore mal comprise.

La relativité générale ne peut pas expliquer la matière exotique, selon celle-ci la matière exotique ne peut pas exister. Mais la matière exotique existe. C'est là que la théorie quantique entre en jeu. La matière exotique n'a été observée que dans de très petites quantités, pas assez pour maintenir ouvert un « trou de ver ». Les physiciens devront trouver un moyen de générer et d'exploiter de grandes quantités de matière exotique pour arriver à un voyage quasi plus rapide que la lumière, et par extension au voyage dans le temps.

Des physiciens ont utilisé la mécanique quantique pour essayer de voyager à travers un « trou de ver » en créant quelque chose qu'ils appellent une « réaction de retour quantique ». Dans une « réaction de retour quantique », le fait de faire un « trou de ver » dans une machine à voyager dans le temps entraînerait une accumulation massive de l'énergie qui pourrait détruire le vortex juste avant qu'il puisse être utilisé comme machine à voyager dans le temps.

Cependant, le modèle mathématique employé pour calculer la réaction de retour quantique ne prend en considération qu’une dimension de l'espace-temps.

« Je suis sûr que, depuis que [la théorie de relativité générale] n'a pas encore échoué, que ses prévisions pour les machines à voyager dans le temps, les moteurs “supraluminiques” et les trous de ver demeurent valides et testables, indépendamment de ce que la théorie quantique a à dire sur le sujet », a ajouté Davis.

Ceci illustre un des problèmes clef dans la théorie des voyages dans le temps : les physiciens doivent mettre en phase leurs arguments avec la relativité générale ou la théorie quantique, dont les deux sont inachevés et incapables d’englober l'intégralité de notre univers si complexe et mystérieux.

Avant qu'ils puissent arriver à comprendre le voyage dans le temps, les physiciens doivent trouver une manière de réconcilier la relativité générale et la théorie quantique, dans une théorie quantique de la gravité. Cette théorie servira alors de base pour davantage d'études sur le voyage dans le temps.

Par conséquent, Owen argue du fait qu'il est impossible pour l’instant de savoir si le voyage dans le temps est faisable : « L'idée de base de la machine à voyager dans le temps fondé sur les trous de ver prend en considération la relativité générale, mais elle exclut la mécanique quantique. » Owen a ajouté : « Mais l'inclusion de la mécanique quantique dans les calculs semble nous prouver que la machine à voyager dans le temps ne pourrait pas réellement fonctionner de la manière que nous espérons. »

Davis, cependant, croit que les scientifiques ont découvert tout ce qu'ils pouvaient au sujet des machines à voyager dans le temps au niveau théorique, et appelle les physiciens à se concentrer d'abord sur le voyage supraluminique (plus rapide que la lumière).

« Jusqu'à ce que quelqu'un fasse un trou de ver ou un moteur supraluminique, il n’y a aucun besoin de faire du battage à propos d’une machine à voyager dans le temps », a indiqué Davis à LiveScience.

La réalisation de ceci exigera que la théorie quantique de la gravité soit universellement admise - un immense défi - ainsi ne réservez pas pour l’instant votre voyage dans le temps…

L'email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. suivent son @JillScharr. Suivez le @livescience, le Facebook et le Google+ de LiveScience. Article original sur LiveScience.

 

Source : Conscience-du-peuple.blogspot.fr

Traduction : Isabelle / Folamour

Informations complémentaires :

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow Le « trou de ver » (wormhole) est le meilleur pari pour une machine à traverser le temps, dit un astrophysicien