5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

IGPN 25 06 2019

VIDÉO - Dans la nuit de vendredi à samedi, une opération de police en marge de la Fête de la musique a provoqué la chute de 14 personnes dans la Loire. Une personne est toujours portée disparue, a affirmé le ministère de l’Intérieur.

Christophe Castaner a annoncé lundi avoir saisi l’inspection générale de la police nationale (IGPN), à la suite des événements qui se sont déroulés à Nantes dans la nuit de vendredi à samedi, en marge de la Fête de la musique. Un peu plus tôt, le quotidien Ouest France annonçait que le préfet de Loire-Atlantique demandait l’ouverture d’une telle enquête. «À la demande du ministre de l’Intérieur, l’IGPN a été saisie sur les opérations de maintien de l’ordre à Nantes à l’occasion de la Fête de la musique», a déclaré le ministère de l’Intérieur à l’AFP.

» LIRE AUSSI - Nantes : opération du Raid à l’opéra Graslin

Dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 juin, aux alentours de 4 heures du matin, les forces de police étaient intervenues pour mettre fin à une soirée électro qui se déroulait dans la ville, sur un quai de la Loire. Dans des circonstances encore floues, quatorze personnes sont alors tombées à l’eau avant d’être repêchées par les secours. Une personne est cependant portée disparue, une enquête judiciaire a en parallèle été ouverte sur cette disparition.

«Un pote (Steve) a disparu depuis l’intervention des flics à la Fête de la musique à Nantes vers 5h, on est sans nouvelles depuis...», a écrit dimanche un jeune homme de 24 ans sur Twitter.

La police charge, 14 personnes tombent à l’eau

Selon Ouest France, un collectif de DJ était réuni ce jour-là sur les bords de la Loire, sur l’île de Nantes, à l’occasion de la Fête de la musique. Plusieurs milliers de participants étaient présents. Les organisateurs avaient obligation de couper la musique à 4h du matin. Mais lorsque la police est arrivée vers 4h30, un DJ continuait à diffuser de la musique selon le quotidien régional. L’ambiance a commencé à se tendre. La police a essuyé des jets de projectiles et répondu par des jets de gaz lacrymogènes. C’est alors que l’opération de rétablissement de l’ordre a provoqué un mouvement de foule sur le quai, qui n’était pas équipé de garde-corps.

» LIRE AUSSI - Nantes : 500 migrants au cœur d’un imbroglio

«Une partie du public, quatorze personnes pour l’instant, sont tombées à l’eau et nous sommes en train de vérifier que tout le monde a bien été récupéré par les pompiers», a déclaré le préfet de Loire-Atlantique, Claude d’Harcourt, au micro de France Bleu Loire ce lundi matin. «Les forces de l’ordre interviennent toujours de manière proportionnée. Mais face à des individus avinés, qui ont probablement pris de la drogue, il est difficile d’intervenir de façon rationnelle. Et les individus eux-mêmes étaient immaîtrisables», a-t-il ajouté.

Un jeune homme porté disparu

Sur les réseaux, plusieurs jeunes ont indiqué qu’ils étaient sans nouvelles d’un de leur ami qui était avec eux lors de cette fameuse soirée électro. Un des leurs précise au Figaro que Steve n’a pas consommé de drogue pendant la soirée et qu’il avait bu «un peu d’alcool mais pas à un état avancé». Il affirme également qu’aucun ami de Steve ne l’a revu après la charge policière.

La mère du jeune homme a signalé la disparition inquiétante de son fils à la police ce dimanche vers 20h. Il n’est pas allé à son travail ce matin, c’est «la première fois qu’il manque son boulot», témoigne son ami Théo. En milieu de journée, des pompiers ont entrepris des recherches dans le fleuve, a indiqué France 3 Pays de la Loire.

 

Source : Le Figaro.fr

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Nantes : l’IGPN saisie après une opération de police lors de la Fête de la musique (Le Figaro)