1 1 1 1 1 Rating 5.00 (8 Votes)

Pour info, Breitbart c'est un des sites de Steeve Bannon, Wikipedia dit que c'est conspi, mais ahahah, c'est Wikipedia... En attendant, ils nous disent ce qui se passe en Seine-Saint-Denis. Merci à notre Contributeur anonyme. D'ailleurs, pour ceux qui veulent se faire peur dans le contexte actuel, je rappelle l'excellent livre d'Obertone Guérilla : La France au temps des barbares - Le Samedi Politique avec Laurent Obertone (Tv Libertés)

St Denis 30 03 2020

Par Chris Tomlinson le 22 mars 2020

La Seine-Saint-Denis, une région très peuplée de migrants, s'avère être une zone difficile pour la police qui doit appliquer la quarantaine nationale contre le coronavirus, ordonnée par le président français Emmanuel Macron, les policiers admettant qu'ils sont débordés.

Un homme qui garde une pharmacie locale a déclaré au journal Le Temps que beaucoup d'habitants ne croient même pas que le virus constitue une menace pour eux.

"Ils ne comprennent rien. Certains disent même que ce virus est une fable de blancs pour les forcer à déserter la rue", a déclaré l'homme.

D'autres quartiers de la Seine-Saint-Denis ont également vu des gens se rassembler, notamment un centre commercial local où un certain nombre d'adolescents issus de minorités ont discuté entre eux, certains portant des masques, d'autres pas.

La police affirme que l'application de la loi dans la région est "impossible" et que si elle essayait d'imposer les amendes de 135 euros, elle ne pourrait pas contenir le contrecoup potentiel, et que le risque de formation d'une foule ne ferait qu'augmenter les chances de propagation du coronavirus.

"Nous n'allons pas abandonner. Mais nous savons aussi où ces personnes vivent et comment elles vivent. Un confinement strict, pour eux, est tout simplement impossible", a expliqué un officier.

Mercredi, il a été rapporté que 10% de toutes les amendes pour rupture de la quarantaine en France ont été données en Seine-Saint-Denis, par Fabienne Klein-Donati, le procureur de la République de Bobigny.

Les mesures de quarantaine ont également été largement ignorées par les habitants du 18e arrondissement, très peuplé de migrants, dans le nord de Paris, avec des foules de personnes se promenant dans le quartier malgré les ordres de la police de rester chez eux.

L'épidémie de coronavirus a également fait des pharmacies la cible de cambrioleurs, comme dans la ville de Colombes, aux portes de Paris, où un homme de Seine-Saint-Denis a été arrêté pour avoir volé des masques médicaux et du désinfectant pour les mains.

En Seine-et-Marne, par contre, des trafiquants de drogue ont revêtu des masques et d'autres équipements médicaux et ont été vus se promenant dans les rues du quartier Almont de Melun, créant même une vidéo pour les médias sociaux annonçant qu'ils vendaient toujours de la drogue, malgré la quarantaine et l'épidémie de coronavirus.

 

 

 

 

Source(s) : Breitbart.com via Contributeur anonyme

Informations complémentaires :

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow La police de la zone interdite de Paris débordée par les tentatives de mise en quarantaine (Breitbart.com)