(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Christine Anderson

Vous avez la traduction de la déclaration ci-dessous :

Dans les dernières éditions de cette semaine dans la nouvelle normalité, nous avons mentionné un groupe de membres du Parlement européen qui ont tenu une conférence de presse où ils se sont opposés à la vaccination obligatoire et au "Passeport vert".

Le 28, cinq de ces mêmes députés européens ont tenu une autre conférence de presse et, bien que l'ensemble de l'intervention vaille la peine d'être regardé (voir ci-dessus), le point culminant est sans aucun doute la députée allemande Christine Anderson qui parle pendant deux des minutes les plus vraies de l'histoire de l'UE :

Dans toute l'Europe, les gouvernements se sont donné beaucoup de mal pour faire vacciner les gens. On nous a promis que les vaccinations changeraient la donne, qu'elles restaureraient notre liberté... Il s'avère que rien de tout cela n'est vrai. Le vaccin ne vous immunise pas, vous pouvez toujours contracter le virus et vous pouvez toujours être contagieux.

La seule chose que ce vaccin a fait à coup sûr, c'est de déverser des milliards et des milliards de dollars dans les poches des entreprises pharmaceutiques.

J'ai voté contre le certificat vert numérique en avril dernier, malheureusement il a été adopté malgré tout, et cela montre bien qu'il n'y a qu'une minorité de députés européens qui défendent vraiment les valeurs européennes. La majorité des députés européens, pour des raisons que je ne connais pas, soutiennent manifestement l'oppression du peuple tout en prétendant - sans vergogne - le faire pour le bien du peuple.

Mais ce n'est pas le but qui rend un système oppressif, ce sont toujours les méthodes par lesquelles le but est poursuivi. Chaque fois qu'un gouvernement prétend avoir à cœur l'intérêt du peuple, il faut y réfléchir à deux fois.

Dans toute l'histoire de l'humanité, il n'y a jamais eu d'élite politique sincèrement préoccupée par le bien-être des gens ordinaires. Qu'est-ce qui nous fait croire que c'est différent maintenant ? Si le siècle des Lumières a apporté quelque chose, c'est certainement ceci : ne prenez jamais pour argent comptant ce qu'un gouvernement vous dit.

Remettez toujours en question tout ce qu'un gouvernement fait ou ne fait pas. Toujours chercher les arrières-pensées. Et demandez toujours "cui bono", à qui cela profite-t-il ?

Lorsqu'une élite politique fait pression à ce point sur un ordre du jour et recourt à l'extorsion et à la manipulation pour parvenir à ses fins, vous pouvez presque toujours être sûr que votre intérêt n'est certainement pas celui qu'elle avait à cœur.

En ce qui me concerne, je ne me ferai pas vacciner avec quoi que ce soit qui n'a pas été correctement examiné et testé, et qui n'a pas montré de preuves scientifiques solides que les avantages l'emportent sur la maladie elle-même en termes d'effets secondaires possibles à long terme, dont nous ne savons rien à ce jour.

Je ne serai pas réduit à un simple cobaye en me faisant vacciner avec un médicament expérimental, et je ne me ferai certainement pas vacciner parce que mon gouvernement me le dit et me promet qu'en retour, on me donnera la liberté.

Soyons clairs sur une chose : personne ne m'accorde la liberté car je suis une personne libre.

Alors, je mets au défi la Commission européenne et le gouvernement allemand : Jetez-moi en prison, enfermez-moi et jetez la clé si vous voulez. Mais vous ne pourrez jamais me contraindre à me faire vacciner si le citoyen libre que je suis choisit de ne pas se faire vacciner.

 

Source(s) : Off-guardian.org via Nicolas Bonnal