5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

La puce ou la porte...

Puce Rfid 07 02 2017
Puce RFID

Tous les matins, ça recommence. Au moment de prendre les transports, ou d’ouvrir votre garage, le badge a disparu. Vous le retrouvez au fond de votre sac ou de votre poche, mais vous avez perdu de précieuses minutes, et subi une petite bouffée de stress. Et c’est ensuite, au moment de passer le portique du travail que le même manège se reproduit. L’enfer n’est pas pavé de bonnes intentions, mais bel et bien de portes à badger ! Face à ce constat, une entreprise belge n’a pas hésité à employer les grands moyens, révèle la RTBF. Newfusion a proposé à ses employés de se faire implanter une puce sous la peau !

La technologie est utilisée depuis longtemps. Ce sont ces mêmes puces RFID dont sont déjà équipés les animaux de compagnie. Mais les employés de Newfusion ne sont pas les premiers humains à sauter le pas. Aux Etats-Unis, des puces similaires auraient aussi été implantées à des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, souligne le site d’informations belge. Et aux Pays-Bas, les clients d’une discothèque auraient aussi tenté l’expérience, pour pouvoir payer leurs consommations de manière dématérialisée.

« J'ouvre la porte d'entrée et mon ordinateur, explique à la RTBF Tim Pauwels, l’un des co-fondateurs de Newfusion. L'idée a germé après que plusieurs employés ont perdu leurs badges. Ici, l'identification est "sous-cutanée", vous l'avez toujours avec vous ! » Les puces ont été implantées sous la peau de la main des employés. Grosses comme un grain de riz, elles coûtent une centaine d’euros et ne contiennent – pour le moment – que les données personnelles des salariés. L’un d'eux, visiblement ravi de son choix, imagine déjà que d’autres données soient ajoutées, notamment pour servir aux services de secours en cas d’accident.

Une option pratique, mais qui ne manque pas de soulever tout un tas d’interrogations d’ordre éthique. « C’est un réel danger, estime Alexis Deswaef, président de la ligue des Droits de l’Homme. On flique dorénavant les employés au plus profond de leur chair. C’est un outil de contrôle total. » Difficile en effet de ne pas imaginer que l’employeur pourrait facilement disposer des heures d’arrivée et de départ de ses salariés, mais aussi de ses déplacements en dehors de leurs heures de travail. Sans compter la valeur potentielle des données collectées grâce à cette puce et l'utilisation qui pourrait en être faite.

A l'heure où nous laissons déjà de nombreuses traces de nos déplacements et de nos comportements via nos smartphones, nos cartes bancaires, de transport et de fidélité, certains ne verront là qu'un pas supplémentaire dans l'évolution des technologies dématérialisées. D'autres estimeront peut-être qu'à ce prix-là, il reste plus rentable de perdre un peu de temps à chercher son badge…

Source : Pourquoidocteur.fr via Contributeur anonyme

 

 

Informations complémentaires :

 

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow High Tech Arrow Des employés belges se font implanter une puce RFID