5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

On peut en parler à longueur d'article, mais j'ai trouvé que celui-ci était très explicite avec ses graphiques.

Alors, la bonne nouvelle, c'est que l'on n'avance pas dans le brouillard, on a l'exemple américain et japonais.

La mauvaise nouvelle, c'est que ça marche tellement bien pour les actions, que, comme vous le savez (ou pas), la BCE a entrepris exactement la même politique !

Vous comprenez maintenant pourquoi le CAC40 explose ? Hum !...

Amitiés,

f.

Helicopter Ben

Ben Bernanke, comme Alan Greenspan avant lui, est maintenant préoccupé par l’héritage qu’il a laissé.

A cette fin, il a commencé à écrire un blog qui, comme on pouvait s'y attendre, est en grande partie une défense de ses actions, même si les propres recherches de la Fed montre qu'il est soit un menteur soit un idiot.

A cette fin, le QE a coûté aux revenus des retraités et épargnants plus de 470 milliards, et a, au mieux, fait baisser le chômage de 0,13%. Au-delà de cela, les actions de la Fed sous la direction de Bernanke ont mis le feu à la plus grosse bulle inflationniste de l'histoire.

Bernanke DÉTESTE la déflation, non pas parce qu'il aime payer plus cher pour une maison, une voiture, la nourriture ou toute autre chose ... mais parce que le bilan de la déflation rendrait les grandes banques de Wall Street insolvables.

Ben, bien que délirant et malhonnête, n’est pas totalement stupide. Il savait de quel côté le pain était beurré pour lui et ses maîtres. Il n’était que trop content de déplacer les problèmes hors du système financier de sorte que Wall Street puisse mobiliser autant d’argent que possible.

Ci-dessous, constatez l’envolée des prix de divers actifs au cours de la période Greenspan / Bernanke Fed (Bernanke avait été embauché par Greenspan en 2002).

EDhwzvxpKsl Fredgraph

Après réévaluation des prix courant 2008, de nombreux américains se sont retrouvés hors du marché immobilier, Bernanke a facilité la plus grande crise immobilière en 100 ans.

Voici ci-dessous ce qui était arrivé à l’indice des prix à la consommation concernant l’alimentaire

EDhw0ZKRtFw Fredgraph 1

Si vous avez besoin de nourriture pour vivre, vous utilisez alors une quantité toujours plus importante de votre revenu à cela.

Ci-dessous, voici ce qui est arrivé au prix du pétrole. Rappelez-vous, le pétrole ou dérivés de pétrole sont présents un peu partout comme dans le rouge à lèvres, la vaseline, les panneaux solaires, le polyester (vêtements résistants aux taches), le chewing-gum, les crayons, l'aspirine, les collants, les espadrilles, les détergents, les CD, des plastiques de toute nature, les additifs alimentaires, les engrais, les pesticides, bougies, cartons de lait, encre de stylo, et plus encore.

Ce mouvement haussier des prix a touché toutes ces industries.

EDhxfz24JRp Fredgraph 2

Des bulles et des crashs. Mais surtout des bulles

Et voici ce qui est arrivé aux actions

EDhxkMyFqqY Fredgraph 3

Bulles et Crashs

Tous les éléments ci-dessus indiquent une très forte inflation et non pas une déflation. Nous avons eu une période déflationniste qui a duré au total sept mois, mais alors que Bernanke est un expert de la déflation, il a produit l’une des plus grandes périodes d'inflation de l'histoire. La souffrance actuelle déclenchée sur cette période est effroyable. Ces donnés graphiques sont indiscutables: la vie en général est devenue plus inabordable pour les Américains sous Bernanke.

Bernanke s’en fichait. Il devait apaiser ses maîtres de Wall Street ... pour ne pas mentionner le gouvernement américain qui est entré dans une frénésie de dépenses sans précédent pendant son mandat, accumulant une dette jamais vu de 18 000 milliards de dollars, avec un triplement de la dette totale comme vous pouvez le constater ci-dessous.

EDhxLd1F95q Fredgraph4

En bref, Bernanke a mis les États-Unis et la plupart des Américains en faillite en l'espace de dix ans. Il a créé la plus grande bulle immobilière et le plus grand crash depuis un siècle.

Et quelques écrits sur son blog ne pourront rien y changer.

Et ses actions post-2008 ouvrent la voie à une crise encore plus grande que celle de 2008.

Lorsque la crise de 2008 a frappé, la Fed est devenue encore plus agressive dans sa politique monétaire accommodante. Les États-Unis arbore maintenant une dette de plus de 100% du PIB. Le bilan de la Fed est de plus 4 000 milliards de dollars sans aucun moyen possible d’en sortir. la prochaine fois qu'une crise frappera ... ce ne sera pas seulement Wall Street qui explosera…

Source(s) : zerohedge via BusinessBourse

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Etats-Unis : l'héritage foudroyant de Ben Bernanke !