(Temps de lecture: 1 - 2 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Voilà qui n'arrangera pas nos affaires, mais aux dernières nouvelles le Japon est toujours là ; )) En tout cas, cela ne fait que mettre en évidence le problème de Fukushima et l'instabilité de la piscine n°4, et quoique certains en disent, pour moi (et d'autres) la situation reste critique. Force est de constater par contre que, comme d'habitude, c'est le black out en France, ils ne parlent même pas de l'enlèvement du combustile de la suscitée piscine en novembre.

Merci à Rorschach pour la veille ; )

Update 26.02.2016 : Fukushima : 5 ans après, Tepco avoue avoir menti sur la gravité de l'état des réacteurs...

Fukushima 26 10 2013

Un séisme de magnitude 7,3 s'est produit dans la nuit de vendredi à samedi 26 octobre, au large de la côte est du Japon. Le séisme a eu lieu à une profondeur de 10 kilomètres et à 320 kilomètres au large de la ville d'Ishinomaki, dans la préfecture de Miyagi, selon l'institut américain de géophysique, l'USGS, qui a pour sa part évalué sa magnitude à 7,5.

L'agence météorologique japonaise a émis une alerte "jaune" au tsunami, anticipant une vague sismique qui ne devrait pas dépasser un mètre. Le centre américain d'alerte aux tsunamis dans l'océan Pacifique a publié un bulletin affirmant qu'il n'y avait pas de risque général de tsunami après ce tremblement de terre.

La vague provoquée par le séisme devrait toucher la côte japonaise, notamment au niveau de la centrale accidentée de Fukushima-Daiichi. La caméra qui retransmet en direct l'activité à l'extérieur de la centrale nucléaire ne montre cependant aucun événement particulier.

En 2011, le séisme qui avait ravagé la côte japonaise et provoqué une catastrophe nucléaire dans la centrale de Fukushima avait une magnitude de 9, et s'était produit à 130 kilomètres du littoral.

 

Source : Lemonde.fr via Leschroniquesderorschach.blogspot.fr

Informations complémentaires :

 
Pool 4