1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

Un billet que je voulais hors covid, mais qui y revient. Si vous voulez des infos sur ces matériaux extraterrestres rapportés par le SUN, on vous avait traduit l'article ; ))), pour le reste ce sont les Américains qui dès 2012 ont commencé des recherches génétiques en vue de développer des "super soldats".

Bonne soirée ; )

Amitiés,

f.

Science Fact

Je pense que tout le monde est d'accord pour dire que notre monde devient chaque jour plus étrange. Lorsque je regarde les nouvelles chaque jour, je suis absolument stupéfait par les choses bizarres que je rencontre. Quand j'étais jeune, notre monde semblait si stable et prévisible, mais ce n'est définitivement plus le cas. De nos jours, nous voyons constamment se produire des choses que je n'aurai jamais pensé voir, et cela inclut des fonctionnaires du Pentagone qui admettent avoir testé des épaves d'OVNI...

    Le Pentagone a admis avoir détenu et testé des épaves d'OVNI dans une lettre de la liberté d'information, partagée avec The Sun.

    Le chercheur Anthony Bragalia a écrit à la Defense Intelligence Agency (DIA) pour demander des détails sur tout le matériel OVNI qu'ils détiennent et les résultats de tous les tests qu'ils ont effectués sur ce matériel.

Dans le passé, les fonctionnaires du gouvernement se donnaient beaucoup de mal pour nier l'existence des OVNI.

Mais aujourd'hui, il semble que tout ce que vous ayez à faire pour découvrir la vérité est de soumettre une demande à la DIA.

Enfant, on m'a dit que les OVNI n'existaient que dans les films de science-fiction. Mais au fil des ans, les observations sont devenues de plus en plus fréquentes, et il est devenu clair que les gens ne se contentent pas d'imaginer ces objets.

Et maintenant, le gouvernement admet même qu'il a étudié des matériaux provenant d'OVNI écrasés qui possèdent des "capacités extraordinaires"...

    Dans la réponse, partagée avec The Sun, la DIA a publié 154 pages de résultats de tests qui comprennent des rapports sur un mystérieux métal "mémoire" appelé Nitinol, qui se souvient de sa forme originale lorsqu'il est plié.

    Bragalia a déclaré qu'il s'agissait d'une "admission stupéfiante" du gouvernement américain et les documents révèlent que certains des débris récupérés possèdent des "capacités extraordinaires", notamment la possibilité de rendre des choses invisibles ou même de ralentir la vitesse de la lumière.

La bonne nouvelle est donc que le gouvernement américain commence à nous dire la vérité sur les OVNI.

Mais la mauvaise nouvelle est que de nombreux experts qui ont étudié les OVNI pensent que les intentions de ceux qui pilotent ces engins ne sont pas bonnes du tout.

Les gouvernements du monde entier sont en train de mettre au point des "super soldats" pour combattre dans les guerres du futur.

On s'attendrait à lire une telle chose dans une bande dessinée, mais c'est maintenant devenu une réalité.

Nous sommes notamment avertis que la Chine a effectivement procédé à des "tests humains" sur des membres de sa propre armée. Ce qui suit provient de NBC News...

    Les renseignements américains montrent que la Chine a mené des "tests humains" sur des membres de l'Armée de libération du peuple dans l'espoir de développer des soldats avec des "capacités biologiquement améliorées", a déclaré vendredi le haut responsable des renseignements américains.

    John Ratcliffe, le directeur du renseignement national, a inclus l'allégation explosive dans un long article du Wall Street Journal dans lequel il a fait valoir que la Chine représente la principale menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis.

Pouvez-vous imaginer une armée entière d'hommes avec une "super intelligence", une "super vitesse" et une "super force" ?

Des milliers de soldats hybrides qui possèdent des pouvoirs comme ceux de Superman ou de Captain America seraient certainement une force avec laquelle il faudrait compter, et c'est apparemment ce que recherche la Chine.

Dans la poursuite de cet objectif, la Chine mène depuis de nombreuses années des expériences génétiques extrêmement étranges...

    Dans une société communiste à l'ambition débridée, les chercheurs poursuivent une science étrange. Que se passe-t-il quand on mélange l'ADN de porc et de singe ? Les expérimentateurs chinois peuvent vous le dire. Et si l'on faisait pousser des organes similaires à ceux des humains chez les animaux ? Oui, ils l'ont fait aussi.

Plus récemment, un scientifique en Chine a tenté de donner de l'intelligence humaine à un singe...

    Bing Su, un généticien chinois de l'Institut de zoologie de Kunming, géré par l'État, a récemment inséré dans un singe le gène humain MCPH1, qui développe le cerveau. Cette insertion pourrait rendre l'intelligence de cet animal plus humaine que celle des primates inférieurs. La prochaine expérience de Su consiste à insérer chez les singes le gène SRGAP2C, lié à l'intelligence humaine, et le gène FOXP2, lié aux compétences linguistiques.

D'autres gouvernements dans le monde ont également "joué à Dieu", et maintenant que nous avons suivi cette voie, il n'y aura pas de retour en arrière.

La dernière chose dont je veux parler, c'est de l'expérience scientifique géante qui est menée actuellement sur toute la planète.

Les injections expérimentales d'ARNm que l'on fait actuellement dans le monde entier ont franchi la phase de développement à une vitesse record, et la plupart des gens ne se rendent pas compte qu'ils "détournent vos cellules"...

    Alors que Moderna venait de terminer son essai de phase I, The Independent a écrit sur le vaccin et l'a décrit ainsi : "Il utilise une séquence d'ARN génétique produite en laboratoire qui, lorsqu'elle est injectée dans votre corps, doit envahir vos cellules et détourner la machinerie protéinique de vos cellules appelée ribosomes pour produire les composants viraux qui entraînent ensuite votre système immunitaire à combattre le virus".

    "Dans ce cas, l'ARNm-1273 de Moderna est programmé pour que vos cellules produisent la fameuse protéine de pointe du coronavirus qui donne au virus son apparence de couronne (corona est la couronne en latin) pour laquelle il est nommé", a écrit The Independent.

Les autorités insistent sur le fait qu'il n'y aura pas de problèmes inattendus, mais pourrait-il y avoir un inconvénient à programmer nos cellules pour qu'elles fassent des choses qu'elles n'ont jamais été conçues pour faire et qu'elles n'anticipent pas ?

Malheureusement, il semble que nous commencions à obtenir une réponse à cette question.

On nous dit maintenant qu'il est "normal" que les gens subissent des effets secondaires graves à la suite de ces injections, et on nous dit aussi maintenant qu'il est "normal" que certains patients meurent. Voici un exemple...

    Une femme de 78 ans du sud de la Californie est morte vendredi après avoir reçu la première dose du vaccin COVID-19.

    La patiente a reçu l'injection du vaccin Pfizer vers 12 heures au site de vaccination COVID-19 situé à Cal Poly Pomona, selon le Dr Michael E. Morris, médecin directeur du programme de vaccination COVID-19 de Kaiser Permanente Southern California.

    En attendant dans la zone d'observation, elle a déclaré avoir ressenti un malaise et, alors qu'elle était évaluée par le personnel médical, elle a perdu connaissance, a déclaré Morris dans un communiqué.

Bien sûr, il ne s'agit pas d'un cas isolé. Selon les dernières données du VAERS, il y a eu des centaines de décès aux États-Unis jusqu'à présent.

Malheureusement, le Dr Fauci nous dit maintenant que ces traitements expérimentaux ne fonctionnent même pas très bien contre la nouvelle variante sud-africaine...

    M. Fauci, s'exprimant sur l'émission "Meet the Press" de la NBC, a déclaré que l'on en savait moins sur la variante sud-africaine que sur la version britannique, qui s'est avérée plus transmissible que la version originale du virus.

    "Mais nous savons qu'elle (la variante sud-africaine) échappe à la protection de certains anticorps monoclonaux, et qu'elle diminue quelque peu la capacité et l'efficacité du vaccin à la bloquer", a déclaré M. Fauci. "Il ne l'élimine pas, mais il le diminue de plusieurs fois."

Et on nous dit aussi que même si le monde entier adopte les traitements, le COVID "restera avec nous" indéfiniment...

    Le monde devrait se préparer à ce que le coronavirus continue de circuler à long terme malgré le déploiement des vaccins, a déclaré vendredi Andrea Ammon, directrice de l'agence européenne de la santé ECDC.

    Nous devons nous préparer à ce qu'il reste avec nous", a déclaré dans une interview le directeur du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, basé à Stockholm.

Il semble donc que les autorités voudront que nous nous " masquions " et pratiquions la distanciation sociale dans un avenir prévisible, et ce n'est qu'une question de temps avant que la prochaine pandémie n'arrive.

Si quelqu'un m'avait dit ce que serait la vie en 2021 quand j'étais enfant, je ne l'aurais pas cru.

Notre monde est devenu un endroit vraiment fou, et le rythme du changement ne fera que s'accélérer à mesure que nous avancerons dans l'avenir...

***Le nouveau livre de Michael intitulé "Lost Prophecies Of The Future Of America" est maintenant disponible en livre de poche et pour le Kindle sur Amazon.***

 

Source : Endoftheamericandream.com

 

Informations complémentaires :

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.
  • This commment is unpublished.
    Fomalhaut · 1 months ago
    Les médias pro-russes avertissaient il y a plusieurs mois déjà d'une opération d'ingénierie sociale en occident visant à révéler, laisser fuiter, déclassifier des informations sur de soi-disant extraterrestres. Le but étant de renforcer l'idée d'un gouvernement mondial face à une possible menace ou danger commun à l'humanité.
Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Trois choses qui étaient autrefois de la science-fiction et qui sont maintenant devenues des faits scientifiques (Michael Snyder)