1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

Eh bien, il n’y a que les abrutis qui ne changent pas d’avis. Comme on l’a dit, il faut profiter des taux négatifs, et emprunter pour remettre à flot nos écoles, nos hôpitaux, nos ehpad, nos ponts, etc. Ce sont des investissements, et surtout ne pas céder des actifs tangibles, comme la Française des jeux, nos forêts, etc. Bientôt les gens comprendront que l'argent ne vaut plus rien... Vous trouverez plus d’explications sur les taux négatifs en « informations complémentaires » sous l’article.

Lemaire 06 09 2019
Bruno Le Maire, le ministre des Finances et de l’Économie. - Crédits photo : STEPHANE DE SAKUTIN/AFP

Ce jeudi, Paris a profité de taux historiquement bas pour lever des sommes records sur le long terme sur les marchés financiers.

Tous les compteurs s’affolent ! L’Agence France Trésor de Bercy, qui est chargée d’emprunter sur les marchés les capitaux nécessaires au financement de l’État, a vécu ce jeudi une journée historique. Dans un environnement de taux bas exceptionnel, plusieurs records ont été battus. D’abord, celui du montant des fonds levés. Jamais la France n’avait emprunté sur le long terme, en une seule journée, autant d’argent : 10.139 milliards d’euros ! Ensuite, les conditions de financement n’en finissent pas de s’alléger: le taux à dix ans des bons du Trésor a franchi un nouveau record à -0,36%. Et pour la première fois le taux à quinze ans est également entré en territoire négatif à -0,03%.

» LIRE AUSSI - Faut-il s’inquiéter des taux d’intérêt historiquement bas ?

Autrement dit, de grands investisseurs sont prêts à perdre de l’argent pour prêter à un horizon aussi lointain que 15 ans. Dans ces conditions extrêmes, ceux qui achètent de la dette se reportent sur le très long terme pour obtenir un peu de rentabilité. Résultat : la France a emprunté à 30 ans plus de 3 milliards d’euros, un nouveau record. Enfin, l’encours de l‘obligation verte de la France, qui finance des projets fléchés spécifiquement sur l’environnement et la transition écologique, a dépassé les 20 milliards d’euros.

Dégradation des finances publiques

Ces levées s’inscrivent dans un contexte particulier pour la France. Le besoin de financement français en 2019 atteint 237 milliards d’euros. Il a été prévu dans la loi de finances d’y pourvoir essentiellement via des émissions de dette à moyen et long terme, avec un montant d’émissions de 200 milliards d’euros, là aussi un record. Ce pic s’explique d’une part par la dégradation continue des finances publiques mais aussi par les besoins de refinancement de la dette émise il y a dix ans, lors de la crise financière. La faiblesse des taux vient faciliter à court terme la tâche de Bercy. Personne n’est en revanche capable de prévoir comment cet étrange environnement évoluera à long terme, s’il ne se retournera pas brutalement sur les pays surendettés comme la France.

Source : Le Figaro.fr

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow La France fait la plus grosse levée de dette de son histoire (Le Figaro)