5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Dans ma carrière professionnelle, j’ai eu à voter dans le passé pour la composition de l’administration de la CNAV. Je constate que ces élections n’existent plus, et que les travailleurs cotisants du privé n’ont plus voix au chapitre. La CNAV est à présent administrée par les caciques du patronat et ceux des syndicats (la plupart du secteur public), alors que les fonds de la CNAV (constitués par les cotisations des travailleurs du secteur privé) sont pillés pour payer les retraites du secteur public.

Alors cessons de taper sur les retraités du privé. L’État aurait dû faire financer les retraites du secteur public en temps et en heure. Le problème ce ne sont pas les retraites du privé, mais bien les retraites du secteur public. Et on veut faire porter le chapeau à tous les retraités.

Nous voyons bien que ce sont les fonctionnaires qui précarisent les salariés du privé.

Juste une précision, les personnels de la fonction publique (FP) ne cotisent pas à une caisse de retraite même si des prélèvements sont effectués sur salaire. Les retraites sont en fait versées par l’employeur qu’est l’Etat, qui inclut ce versement dans le calcul du coût d’un fonctionnaire, celui-ci prenant en compte les années d’activité et celles de retraite. Il s’agit en quelque sort d’un salaire différé. Le déficit provient également du fait que l’Etat n’abonde pas de caisse de retraite complémentaire comme le font les employeurs du privé.

Seulement l’État veut se défausser sur les retraites du privé, donc la CNAV.

Amicalement,

Chalouette

Cnav 22 02 2013

Le Conseil d'administration de la Cnav

Assemblée délibérante, le Conseil d'administration fixe les orientations et participe, par ses avis et ses propositions, à la politique menée en matière de retraite.

Les missions du Conseil

En application des articles L 227-2 et L 227-3 du Code de la Sécurité sociale, le président du Conseil d'administration signe pour le compte de la Cnav, conjointement avec le directeur, la convention d'objectifs et de gestion (Cog) conclue avec l'État ainsi que chaque contrat pluriannuel de gestion (CPG) passé avec les organismes régionaux.

Par ailleurs, le Conseil définit les orientations de la politique d'action sociale de la Cnav en faveur des personnes âgées, dans le cadre des principes établis par le législateur et adopte les mesures nécessaires pour sa mise en œuvre.

Le Conseil d'administration veille également à la bonne application des dispositions législatives et réglementaires applicables en matière de retraite. Il vote les budgets et arrête les comptes annuels de la branche. Il oriente, anime et coordonne la gestion de l'Assurance retraite dans l'ensemble du réseau.

Les membres du Conseil

Gérard Rivière (FO) [1] a été élu à la présidence de la Cnav, le 4 novembre 2011, pour 5 ans. M. Pierre Burban (UPA) [2] a été élu vice-président.

L'article L. 222-5 du Code de la Sécurité sociale prévoit que la Cnav est administrée par un Conseil d'administration, géré paritairement, comprenant 30 administrateurs siégeant avec voix délibérative :

  • 13 représentants des assurés sociaux, désignés par les organisations syndicales de salariés interprofessionnelles représentatives au plan national ;
  • 13 représentants des employeurs, désignés par le Mouvement des entreprises de France (Medef), la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME) et l'Union professionnelle artisanale (UPA) ;
  • 4 personnes qualifiées dans les domaines d'activité de la Cnav et désignées par l'État, dont au moins un représentant des retraités.

Siègent également, avec voix consultative :

  • 1 personne désignée par l'Union nationale des associations familiales (Unaf) ;
  • 3 représentants du personnel, élus dans des conditions fixées par décret.

Représentant le ministère de l'Economie et des Finances, M. Alain Casanova, chef de la mission de contrôle économique et financier-mission retraite, ainsi que M. Antoine Mantel, contrôleur d'Etat, assistent aux séances du Conseil d'administration.

Assistent également aux séances, les représentants des ministres exerçant la tutelle de l'établissement public, M. Villard (direction de la Sécurité sociale) et Mme Bigot-Gounard (direction générale de la Cohésion sociale) pour le ministre chargé de la Sécurité sociale, ainsi qu'un représentant du ministre des Finances (Direction du Budget).

Télécharger la Composition du Conseil d'administration

Son fonctionnement

En application de son règlement intérieur, le Conseil d'administration se réunit au moins une fois tous les 3 mois. Dans les faits, il tient une séance ordinaire tous les mois, sauf en août. Des réunions exceptionnelles peuvent avoir lieu en cas de besoin.

Pour l'organisation de ses travaux, le Conseil a mis en place 8 commissions constituées d'administrateurs ayant voix délibérative, et qui comprennent chacune 5 représentants des salariés, 5 représentants des employeurs et une personne qualifiée :

 

  • la commission d'action sanitaire et sociale ;
  • la commission des budgets et des moyens ;
  • la commission d'étude de la législation de l'assurance vieillesse ;
  • la commission études et prospective ;
  • la commission qualité et communication ;
  • le comité régional d'Ile-de-France ;
  • la commission de recours amiable ;
  • la commission des sanctions administratives.

[1]  Fonction publique : Gérard Rivière, ancien agent des postes, administrateur CGT-FO sortant de la Cnavts succède à Danièle Karniewicz représentante de la CFE-CGC.

[2]  Organisation patronale : Pierre Burban, président de l’Union Professionnelle Artisanale

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Les affiliés cotisants du privé de la Cnav n'ont plus voix au chapitre