1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Ne rigolez pas trop, car les évadés fiscaux, eux, sont vivants et bien vivants, puisqu'ils utilisent vos infrastructures. Par contre, ils n'y contribuent pas, et apparemment cela semble plus répandu que je ne le pensais... : (

Aussi le fisc ferait bien, lui, de revoir sa politique et de réaffecter ses effectifs à des choses sensées... Plutôt que de poursuivre les Français(e)s dans la tombe...

Après, c'est comme le reste, c'est une question de volonté politique... ; )

Cimetiere Fisc 08 05 2013
Un cimetière/Image d'archives / Crédits : Jupiterimages/Getty Images/Thinkstock

Une lettre du Trésor public a été envoyée à un habitant décédé d'une petite commune de l'Orne. Le pli a été adressé directement au cimetière avec même le numéro de la tombe du défunt.

Est-ce une mauvaise blague ou un excès de zèle plutôt morbide ? Un courrier du Trésor public a été adressé à un administré de la commune d'Autheuil (Orne) décédé depuis plusieurs mois.
 
Le courrier a été logiquement retourné à l'envoyeur.... mais la lettre est revenue avec, cette fois, une adresse écrite à la main : "Cimetière d'Autheuil - tombe 19 - 61190 Autheuil", révèle ce lundi le journal Ouest France.

Le facteur , interloqué, a préféré remettre la lettre au maire de la commune, Béatrice Devédjian, qui pose pour le journal avec le courrier incriminé dans la main. L'élue est désormais à la recherche des descendants du défunt...
 
 
Source : Lci.tf1.fr via Maître Confucius

Informations complémentaires :

 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Orne : le fisc le poursuit jusqu'au cimetière