1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Hum ! Enfin, on pourrait surtout ajouter « christianophobe » assumé... Aussi pour la fille aînée de l’Église il ne faut pas être devin pour comprendre que ça ait du mal à « passer… » ; ) (nous ne sommes, heureusement pas encore, lobotimisés comme les Américains... Mais nul doute que ça viendra...). Donc en ce jour de repos dominical ... les choses se tendent à nouveau, et malheureusement, de par mon expérience, je sais que les extrêmes sont dangereux ... car propice aux débordements, (orchestrés... ou pas...). Mais qui pourrait blâmer ces Français(es) de manifester leur désapprobation ?…  Malheureusement, les exemples récents nous montrent qu'il faut rester extrêmement vigilant et très « analytique » sur tout ça…  Et surtout garder à l’esprit que certains piranhas ont d’ores et déjà détectés l'odeur du ... sang ... dans le flux des médias … et trépignent d'impatience...

Or, comme on le sait, ce ne sont PAS des alternatives viables (informations complémentaires), mais cela ne les empêchera pas, encore une fois, de tenter le coup et pour cela d’augmenter la tension…

Bon dimanche, et courage si vous allez manifester, il fait beau voyez-y comme un signe...

Certains n'ont pas eu la même chance... ; )

Amitiés…

F.

Familles 02 02 2014
Image d'illustration. © THOMAS SAMSON / AFP

Des dizaines de milliers de personnes sont attendues à Paris et à Lyon contre l'ouverture possible de la PMA et de la GPA aux couples homosexuels.

Des dizaines de milliers de partisans de la Manif pour tous, remontés contre une supposée "théorie du genre" et défendant leur vision de la famille traditionnelle contre la "familiphobie" du gouvernement, sont attendus dimanche à Paris et à Lyon. Après s'être mobilisés en masse depuis novembre 2012 contre le mariage homosexuel, les partisans de la Manif pour tous ont un nouveau combat : l'ouverture redoutée de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et la gestation pour autrui (GPA).

Dans le viseur des manifestants, le projet de loi sur la famille qui doit être présenté en avril en conseil des ministres. Celui-ci ne prévoit pourtant aucun de ces projets. Mais la mobilisation vise à "avertir le gouvernement le plus tôt possible de notre refus de l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et de la GPA, car tout enfant a besoin d'un père et d'une mère", a expliqué mercredi Ludovine de La Rochère, la présidente de la Manif pour tous.

"Pas touche à nos stéréotypes de genre !"

L'ABCD de l'égalité, visant à lutter contre les stéréotypes entre filles et garçons à l'école, a aussi déclenché les foudres de l'association. "Pas touche à nos stéréotypes de genre !" s'insurge la Manif pour tous dans une affiche représentant un petit garçon épée à la main et une petite fille déguisée en fée.

Elle réclame le retrait "immédiat" de cette expérimentation du ministère de l'Éducation en œuvre dans dix académies. Cette semaine, de nombreux parents ont préféré ne pas conduire leurs enfants à l'école pour marquer leur opposition à ce programme. "Pas étonnée de la légitime inquiétude des parents", la Manif pour tous estime que l'État "n'a pas à s'immiscer dans des sujets aussi intimes que celui de l'identité sexuelle et à imposer des préoccupations d'adultes aux enfants".

Gare aux débordements

Une semaine après la forte mobilisation contre le gouvernement, baptisée Jour de colère, et les débordements qui ont suivi - 19 policiers blessés, 226 gardes à vue -, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a prévenu samedi qu'il ne tolérerait "aucun débordement" de la part des manifestants. La Manif pour tous a ainsi mobilisé un millier de bénévoles pour assurer l'accueil, un service de sécurité de plusieurs centaines de personnes et plusieurs dizaines d'agents privés.

Saisie par la préfecture de police de Paris, la juge des référés a annulé samedi la présence d'huissiers dans le cortège, auparavant obtenue par la Manif pour tous qui craignait "des interpellations en nombre (...) à l'aveugle contre d'honnêtes citoyens". La PP s'est félicitée de la décision de la juge, soulignant que "les policiers étaient furieux d'être mis en cause". "Il y a une incompréhension totale entre le travail de préparation réalisé cette semaine avec eux pour définir le parcours et la défiance exprimée vis-à-vis des policiers par cette requête", a expliqué à l'AFP la PP, dénonçant "un double langage".

La Manif pour tous, par la voix de son secrétaire général, Cédric Du Rieu, a pour sa part "pris acte que la préfecture de police ne veut pas jouer la carte de la transparence" et a prévu de mandater "par elle-même des huissiers". Frigide Barjot, exclue du mouvement après des tensions internes et qui a depuis créé L'Avenir pour tous, ne participera pas à la manifestation dimanche. Dans un manifeste, elle a déploré samedi une "radicalisation idéologique" constatée lors de manifestations récentes.

 

Source : Lepoint.fr

Informations complémentaires :

March Of Tyranny

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Manif pour tous : mobilisation contre un gouvernement « familiphobe »