5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (5 Votes)

Cette blague... C'est l'arbre qui cache la forêt, toutes les personnes qui ont une activité informatique un peu poussée savent qu'il y a des portes dérobées pour la NSA dans chaque Windows ! Il y a même un marché officiel pour les failles 0-days Windows, qui permettent d'accéder aux machines (même à jour) sans l'accord de leur propriétaire, alors la collecte de données... muahahahahahaha ; )

Face à la NSA nous sommes totalement transparents, ça il faut bien que vous le compreniez... Alors, quand ils disent qu'ils ne peuvent pas arrêter les pédophiles, etc., ça me fait doucement rigoler. C'est comme pour le reste, ils se servent de ces informations à des fins de chantage....

Et si vous n'êtes pas coopératif, ils vous uploadent en douce quelques gigas d'images pédo, et ils vous balancent à la police...

Microsoft 08 04 2019
Le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) a annoncé lundi avoir ouvert une enquête afin de
déterminer si les produits et services fournis par Microsoft aux institutions de l'UE respectaient les nouvelles règles en
matière de protection de la vie privée. /Photo prise le 24 février 2019/REUTERS/Sergio Perez SERGIO PEREZ

BRUXELLES (Reuters) - Le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) a annoncé lundi avoir ouvert une enquête afin de déterminer si les produits et services fournis par Microsoft aux institutions de l'UE respectaient les nouvelles règles en matière de protection de la vie privée.

Le CEPD craint que les institutions de l'Union, utilisant le logiciel Microsoft Office ProPlus, puissent être exposées à "des risques accrus au niveau des droits et des libertés individuelles", indique-t-il dans un communiqué. En novembre, le gouvernement néerlandais a fait part de ses inquiétudes concernant un rapport faisant état d'une collecte secrète de données via cette suite logicielle qui comprend des programmes courants comme Word et Outlook. "Toutes les institutions européennes utilisant les applications Microsoft examinées dans le présent rapport sont susceptibles de faire face à des problèmes similaires à ceux rencontrés par les autorités publiques nationales", note le CEPD. L'enquête cherchera à déterminer si les accords contractuels entre Microsoft et les institutions de l'UE concernant le traitement des données à caractère personnel sont "entièrement conformes" au Règlement général sur la protection des données (RGPD) entré en vigueur l'an dernier.

La Commission européenne et le Parlement utilisent les produits et services Microsoft dans le cadre de leurs activités quotidiennes, souligne le CEPD.

(Francesco Guarascio ; Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Source : Sciencesetavenir.fr

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Sécurité Arrow Enquête sur les logiciels de Microsoft utilisés par l'UE