1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Accrochez-vous !... : ) Ah ! Les miracles de la Bourse ! Avec deux vidéos à méditer... Tout ce que j'en retiens, c'est qu'ils gagnent à la baisse... (information complémentaire) et influencent donc les marchés... C'est du masochisme bancaire auto-prophétique... Ça ne vous rappelle rien ?


Qu'est-ce qu'une vente à découvert ? par euronews-fr

Après Paris et Bruxelles, Madrid lève l'interdiction des ventes à découvert 

Après la France et la Belgique lundi, l'Espagne a décidé de lever l'interdiction des ventes à découverts qui avait été imposée en août sur plusieurs valeurs financières, en raison d'une réduction de la volatilité, a annoncé mercredi l'autorité espagnole des marchés financiers.

Elle a ajouté, dans un communiqué, que l'Italie, qui a prolongé la mesure jusqu'au 24 février, la lèvera à cette date.
La CNMV "lève l'interdiction des ventes à découvert sur les actions espagnoles du secteur financier", a indiqué le gendarme de la bourse espagnole.

Cette décision "entre en vigueur demain" jeudi, a précisé une porte-parole de l'autorité des marchés.

Selon elle, "la situation d'extrême volatilité, d'instabilité et d'incertitude sur les marchés européens et en particulier sur les valeurs financières, qui ont motivé l'adoption de restrictions temporaires, (...) s'est apaisée ces dernières semaines".

La CNMV loue "entre autres facteurs, les avancées réalisées par l'Union européennes pour contenir l'instabilité sur les marchés de la dette publique et le renforcement de la discipline fiscale".

Elle cite également "les injections de liquidités à long terme de la Banque centrale européenne et en Espagne, l'approbation par le Conseil des ministres du 3 février, du décret-loi d'assainissement du secteur financier".

Elle estime d'autre part que l'interdiction des ventes à découvert "peut générer des effets contraires sur l'activité, la liquidité et la profondeur du marché".

Selon la CNMV, cette analyse est partagée par "les autorités de régulation européennes", ajoutant qu'en conséquence, "l'interdiction en Italie expire le 24 février prochain".

Mi-août en pleine tourmente financière, la Belgique, la France, l'Espagne et l'Italie avaient décidé d'interdire provisoirement les pratiques de ventes à découvert sur les titres financiers dans le but d'enrayer une chute des cours. Cette décision avait été motivée par des informations alarmistes qui circulaient alors sur les valeurs bancaires et avaient fait plonger leurs cours de Bourse.

La France et la Belgique ont annoncé lundi lever la mesure. Interrogées, les autorités espagnoles avaient alors souligné ne pas avoir "pour l'instant décidé de lever cette interdiction".

Elles avaient ajouté que cette mesure était destinée à prendre fin "au plus tôt, une fois que le marché (serait) plus stable, sans les pics d'instabilité qu'il a connus".

Les ventes à découvert sont un mécanisme spéculatif qui consiste à emprunter un actif dont on pense que le prix va baisser et à le vendre, avec l'espoir d'empocher une forte différence au moment où il faudra le racheter pour le rendre au prêteur. Ainsi, une action vendue à découvert alors qu'elle cote 10 euros, puis achetée alors qu'elle ne vaut plus que 8 euros, rapporte à l'auteur de l'opération un gain de 2 euros.

Cette pratique, parfaitement légale mais risquée, est souvent accusée de précipiter la chute des actions les plus fragiles et d'aggraver l'instabilité des places financières.

 

Source : un article propulsé par TORAPAMAVOA

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : Circus Politicus...

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Allez ! On replonge le nez dans la schnouf