1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Juste pour rappel, le Mediator - Benfluorex -, est interdit depuis des années, à l’étranger, aux Etats-Unis, en Espagne, en Italie. Mais il était commercialisé par le laboratoire Servier en France, depuis 1975.

Alors est-ce le lobbying en France des entreprises de M. Servier qui a permis un tel état de fait ?

Pour moi cela ne fait aucun doute, maintenant il faut que les coupables payent… et cher...,

Ce qui ne semble pas être encore le cas… Car cet immonde personnage n’hésite pas à aligner recours sur recours avec ses avocats pour fuir ses responsabilités, et attendre que les gens MEURENT des effets néfastes de ses produits, ou à bout de force abandonnent les poursuites

Et pour ceux dont l’Oniam « étudie » le dossier, seulement 10% sont indemnisés, alors que les études montrent une probabilité de causalité supérieure à 90 % !

Qu’attend-t-on pour mettre sur la place publique ces manques d’éthique et cette corruption rampante…

Décidément, je me demande s'il reste des cordes dans notre pays...

Mediator 20 03 2013
L'ANSM, anciennement l'Afssaps, a été mise en examen pour "homicides involontaires et blessures involontaires"
et placée sous contrôle judiciaire. | AFP/FRED TANNEAU

L'Agence du médicament (ANSM), en la personne de son directeur Dominique Maraninchi, a été mise en examen pour "homicides involontaires et blessures involontaires" par les juges en charge de l'instruction de l'affaire Mediator, a indiqué une source judiciaire citée par l'AFP. L'ANSM a été placée sous contrôle judiciaire, impliquant le versement d'un cautionnement de 100.000 euros, selon cette source.

M. Maraninchi avait été convoqué en début d'après-midi et une mise en examen était attendue. "Il serait reproché à l'Agence d'avoir contribué à créer la situation qui a engendré le dommage des victimes et de n'avoir pas pris les mesures permettant de l'éviter", a déclaré l'ANSM, qui à l'époque des faits s'appelait Afssaps (l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé).

Lire nos explications Affaire du Mediator : le point si vous avez raté un épisode

7734 DEMANDES D'INDEMNISATIONS

A la mi-février, les juges d'instructions chargés de cette enquête pour tromperie et prise illégale d'intérêt avaient déjà mis en examen deux anciens responsables de l'Afssaps, Jean-Michel Alexandre et Eric Abadie pour "participation illégale d'un fonctionnaire dans une entreprise précédemment contrôlée" et prise illégale d'intérêt.

Le directeur général de l'Agence du médicament, Dominique Maraninchi, le 30 janvier 2013.
AFP/MARTIN BUREAU

Le Mediator, qui contient une molécule coupe-faim, le benfluorex, a été prescrit pendant trente ans, d'abord contre l'excès de graisses dans le sang, puis comme traitement adjuvant chez les diabétiques en surpoids, avant d'être retiré du marché le 30 novembre 2009. Il a causé de 500 à 2000 morts, selon plusieurs études.

L'organisme public Oniam en charge de l'indemnisation des accidents médicaux a reçu 7734 demandes d'indemnisations de la part de personnes ayant pris ce produit fabriqué par les laboratoires Servier, selon un décompte datant de fin janvier.

Regarder la chronologie Comprendre l'affaire du Mediator en seize dates

 

Source : Lemonde.fr

Informations complémentaires :

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Mediator : l'Agence du médicament mise en examen pour « homicides involontaires »