Brexit 16 09 2019
Brexit : le calvaire des européistes - Avec C. Gave et F. Asselineau (TV Livertés)

Très intéressant, ça confirme tout ce qu'on vous a relayé.   Source : Youtube.com Informations complémentaires : Crashdebug.fr : Royaume-Uni : la Chambre des Lords adopte la loi pour reporter le Brexit (BFMTV) Crashdebug.fr :...

Edward Snowden « aimerait beaucoup » obtenir l'asile en France (Le Figaro)
Edward Snowden « aimerait beaucoup » obtenir l'asile en France (Le Figaro)

Edward Snowden est coincé en Russie depuis six ans. - Crédits photo : REUTERS/Brendan McDermid Le lanceur d'alerte américain Edward Snowden, réfugié en Russie après avoir dénoncé la surveillance massive aux États-Unis,...

Ce Que Dit MARIE à Medjugorje (4/5) : La Confession
Ce Que Dit MARIE à Medjugorje (4/5) : La Confession

Medjugorje est une ville de Bosnie-Herzégovine devenue un site non officiel de pèlerinage catholique depuis l'apparition supposée de la Vierge Marie sur la "colline des apparitions" en 1981. Une statue de la "Reine de la Paix" marque le site de la...

Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce dimanche 15 septembre 2019
Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce dimanche 15 septembre 2019

Bonjour à toutes et à tous, j'espère que vous allez bien. Désolé, panne d'Adsl et de 4G ce matin... Je n'ai toujours pas pu uploader l'épisode de Black Mirror. : (veuillez trouver ci-dessous la Revue de presse de notre Contributeur...

C'EST CASH ! L'économie mondiale sous le joug des USA (RT)
C'EST CASH ! L'économie mondiale sous le joug des USA (RT)

  Source : Youtube.com   Informations complémentaires : Crashdebug.fr : John Perkins : Les confessions d’un assassin financier Crashdebug.fr : USA : Nos anciens alliés ? Arnaud Montebourg (Thinkerview) Crashdebug.fr : Europe : «...

Après la monétaire viendra l’irresponsabilité fiscale (Brunobertez)
Après la monétaire viendra l’irresponsabilité fiscale (Brunobertez)

À compter de novembre, la BCE achètera 20 milliards d’euros d’obligations chaque mois. Pendant  combien de temps ? « Aussi longtemps que nécessaire », dit la banque. Et « aussi longtemps que nécessaire » cela peut...

  • Brexit 16 09 2019 Brexit : le calvaire des européistes - Avec C. Gave et F. Asselineau (TV Livertés)

    lundi 16 septembre 2019 06:35
  • Edward Snowden « aimerait beaucoup » obtenir l'asile en France (Le Figaro) Edward Snowden « aimerait beaucoup » obtenir l'asile en France (Le Figaro)

    lundi 16 septembre 2019 05:55
  • Ce Que Dit MARIE à Medjugorje (4/5) : La Confession Ce Que Dit MARIE à Medjugorje (4/5) : La Confession

    dimanche 15 septembre 2019 19:55
  • Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce dimanche 15 septembre 2019 Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce...

    dimanche 15 septembre 2019 11:21
  • C'EST CASH ! L'économie mondiale sous le joug des USA (RT) C'EST CASH ! L'économie mondiale sous le joug des USA (RT)

    samedi 14 septembre 2019 16:28
  • Après la monétaire viendra l’irresponsabilité fiscale (Brunobertez) Après la monétaire viendra l’irresponsabilité fiscale (Brunobertez)

    samedi 14 septembre 2019 02:26
5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Comme quoi, il reste des gens intègres, en Islande, comme en France ; ). Et cela prouve bien que tout est possible, même si cela demande du courage et de la volonté…

Islande 23 02 2014
Vue de Reykjavik, en avril 2013. | AFP/HALLDOR KOLBEINS

Cinq ans après avoir été balayée par une crise économique qui avait laissé le pays exsangue, l'Islande continue à juger les « Néo-Vikings » de la finance, des responsables du secteur financier accusés d'avoir mené le pays à la faillite. Trois anciens dirigeants de la banque Kaupthing – l'une des trois principales banques islandaises à avoir fait faillite en 2008 – ont été condamnés pour fraude, jeudi 12 décembre.

Les trois anciens banquiers ont été reconnus coupables par un tribunal de Reykjavik d'avoir enfreint leurs obligations de transparence et d'avoir manipulé le marché boursier. Ils avaient en effet caché qu'un investisseur qatari qui avait acheté 5,1 % de la banque en pleine crise financière l'avait fait avec des sommes qu'elle lui avait prêtées. A l'époque, l'arrivée de cet investisseur, alors que le système bancaire islandais était en pleine déliquescence, avait été saluée par Kaupthing comme un signe de solidité évident. Mais la banque avait fait faillite dès le mois suivant, emportée avec ses consœurs par la panique qu'avait déclenchée l'effondrement de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers.

L'ancien directeur général, Hreidar Mar Sigurdsson, a été condamné à cinq ans et demi de prison, et l'ancien président, Sigurdur Einarsson, à cinq ans. L'ancien directeur de la filiale luxembourgeoise, Magnus Gumundsson, qui avait joué un rôle clé dans ce prêt, a été condamné à trois ans et demi d'emprisonnement. Une peine de trois ans de prison a également été prononcée contre un actionnaire important, Olafur Olafsson, qui avait donné son assentiment.

« PURGER » LE SECTEUR FINANCIER

Ce jugement est l'aboutissement du travail d'une commission mise en place en janvier 2009 qui cherche et traduit en justice ceux qui ont joué un rôle dans l'effondrement économique du pays. A la tête de cette commission, l'enquêteur Olafur Hauksson définissait son rôle dans un entretien au Monde.fr en 2012 : « D'un côté, il s'agit d'enquêter sur toutes les suspicions de fraudes et délits commis avant 2009, de l'autre, nous engageons nous-mêmes des poursuites en justice contre les présumés coupables. » Une procédure unique au monde, qui a permis selon lui « de montrer à quel point le système bancaire qui avait été mis en place était à mille lieues de ce qu'on imaginait de lui. »

Lire notre reportage à Reykjavik sur la commission : Comment l'Islande traque ses "Néo-Vikings" de la finance, responsables de la crise

Dans ce pays de 320.000 habitants, l'idée du gouvernement qui avait mis en place cette commission d'enquête était de « purger » le secteur financier de l'île. Malgré un indéniable redémarrage économique — la croissance y a atteint 3 % sur les trois premiers trimestres 2013 — les Islandais restent profondément marqués par ce 6 octobre 2008, quand le ciel leur est tombé sur la tête. En direct à la télévision nationale, le Premier ministre avait conclu ce jour-là son discours en appelant Dieu à « sauver l'Islande ». En moins d'un mois, les trois banques du pays, surendettées à hauteur de 800 % du produit intérieur brut, s'étaient déclarées en faillite, et la couronne s'effondrait sous les yeux médusés de ceux qui avaient cru au « miracle islandais ».

 

Source(s) : Lemonde.fr via Michel (que l'on remercie)

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités Internationales Arrow Actualités internationales Arrow Cinq ans après la crise, l'Islande juge toujours ses ex-banquiers