(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

« Ça va mal se finir… » Pour une fois, je suis assez d’accord avec eux… ; )))

Ça c’est sûr, qu’un gars de la haute société française comme lui « saute » à cause de conflits d’intérêt et d’un « cireur de souliers » ça doit l’énerver le coco…

Comprenez bien que nous ne vivons PAS dans le même monde, ce qui, nous, nous paraît aberrant, est pour eux « normal ».

Le pire, c’est que ce type se dit de « gauche… » (avec 10 paires de Weston...).

Pour ces élites nous sommes du bétail stupide que l'on peut rançonner à loisir sur des générations... Ce sont nos « bergers ».

Manque de bol, les « bergers » que l’on nous propose sont aussi, quasi systématiquement, des psychopathes

Ce sont les seuls assez « combatifs » pour se hisser à la force des poignets au dessus de tous les autres…

Bref, comme nous l'enseigne l'histoire, eh oui toujours l'histoire !, il y a plein d'autres solutions....

Morelle 18 04 2014
ARCHIVES. Après ses révélations sur son client, le cireur de chaussures d'Aquilino Morelle assure que le
conseiller de François Hollande lui a dit qu'il ne fera plus appel à lui. | (LP/Matthieu de Martignac)

Aquilino Morelle lui a fait comprendre qu'il ne travaillerait plus pour lui. En dévoilant des informations sur le conseiller de , le cireur de chaussures David Ysebaert s'est fait des ennemis à l'Elysée. Selon lui, le palais présidentiel lui aurait même fait comprendre qu'il risquait d'être placé sur écoutes. Et son client de lui préciser qu'il n'avait pas trente paires de Weston, comme cela avait été révélé dans Médiapart, mais simplement dix.

«Je ne suis pas un cireur de pompes, mais un cireur de souliers», recadre-t-il ce vendredi dans Le Point. Et d'expliquer : «Je cire les chaussures d'Aquilino Morelle en effet depuis un an et demi. Je l'ai connu au Bon (NDLR. le grand magasin de luxe), comme 80 % de ma clientèle. Est-ce que je cire les chaussures de l'Élysée ? C'est un secret. François Hollande ? Je ne vous répondrai pas. Je me rends à l'Élysée pour accomplir ma tâche. Mais pas pour rien. Je suis en Seine-et-Marne, je dois rentabiliser mes déplacements !»

«J'ai eu monsieur Morelle au téléphone, c'est parti en live»

Plus tard, David Ysebaert précise d'ailleurs qu'il se «déplace pour minimum cinq paires». Non sans humour, le cireur ayant ainsi perdu son contrat élyséen donne l'autorisation au Point de communiquer son numéro de téléphone. «Je dispose de plus de 80 couleurs. C'est 10 euros pour un cirage et 25 euros pour un glaçage», précise-t-il pour faire sa pub. «J'ai eu monsieur Morelle au téléphone, c'est parti en live. C'est là qu'il m'a dit : "Ça va mal se finir"», confie-t-il également sur Europe 1.


Le témoignage du cireur de souliers de Morelle par LeLab_E1

Dans l'entourage du conseiller de François Hollande, on explique que «l'objectif (de cet appel, ndlr) était simplement de lui demander d'éviter de divulguer de fausses informations : comme cette histoire des 30 paires de chaussures...»

 

Source : Leparisien.fr

Informations complémentaires :

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Divers Arrow Moment détente (?) : « Affaire Morelle : son cireur de chaussures perd son contrat… »