5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Voici pourquoi votre situation est de plus en plus précaire au sein de votre entreprise. De plus, ces entreprises n’ont aucun mérite puisqu’elles bénéficient des 60 milliards d’euros de DETTE émis tous les MOIS par la Banque Centrale Européenne sur notre dos (vidéo ci-dessous). Ce sont donc littéralement des dizaines de milliards d'euros qui sont pris dans VOTRE poche (et celle de vos enfants) pour les DONNER aux actionnaires tout les mois. Bien sûr, grâce à l'Europe, ces entreprises ne payent AUCUN impôts en France... (Informations complémentaires).

Elle est pas belle la vie au pays du CAC 40 ?

Les profits des 40 valeurs du CAC ont augmenté de plus de 26% au premier semestre. Les bénéfices engrangés sur ces six mois représentent plus des deux tiers de ceux glanés sur toute l'année 2016.

Les bénéfices des entreprises du CAC 40 ont augmenté de 26,3% au premier semestre, portés par l'automobile, le luxe et plusieurs cessions, dépassant ainsi 52 milliards d'euros. Au total, les sociétés de l'indice phare de la Bourse de Paris ont dégagé 52,2 milliards d'euros de profits, contre 41,3 milliards l'an dernier à la même période, selon un décompte effectué par l'AFP.

Lire aussi» Quiz: que savez-vous du CAC 40?

La tendance observée en 2016 (+32%) s'est donc confirmée sur les six premiers mois de 2017. Les bénéfices déjà engrangés représentent plus des deux tiers des 75,4 milliards d'euros glanés l'an dernier et si cela continue ainsi cette année devait dépasser la précédente. En effet, en un semestre, les valeurs du CAC ont réalisé plus de bénéfices que les années 2009 ou 2013 dans leur intégrité. Le chiffre d'affaires de ces entreprises n'a pourtant progressé que de 6,6% dans le même temps, à 650 milliards d'euros. «Je pense qu'il faut mettre ça dans un contexte global», a déclaré à l'AFP Vincent Juvyns, stratégiste chez JPMorgan AM. «Le monde économique va globalement bien, ce qui est évidemment de bon augure pour des marchés, des entreprises exportatrices dans de nombreux cas, comme celles du CAC 40». «En l'absence de risque géopolitique majeur ou d'erreur de politique monétaire, on est parti pour une très bonne période», a-t-il ajouté.

Sanofi, Total, BNP Paribas, Safran et Axa engrangent les plus gros profits

Au classement des profits, Sanofi (6,7 milliards) devance Total (4,5 milliards), BNP Paribas (4,3 milliards), Safran (3,3 milliards) et Axa (3,2 milliards). Le géant pharmaceutique, qui a triplé son bénéfice, a cependant dopé ses comptes avec la vente de son activité dans la santé animale. De même que le groupe aéronautique a fait décoller son résultat net (+84%) grâce aux cessions de ses deux filiales dans la sécurité. Principal pourvoyeur de profits, le secteur de la finance (Axa, BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale) affiche une timide hausse de 1,8% avec 11,5 milliards d'euros, quand l'automobile (Michelin, PSA, Renault, Valeo) confirme son rôle moteur et accélère de 28% avec 5 milliards. Le semestre a aussi été brillant pour les fleurons français du luxe LVMH (+24%) et Kering (+77%), ainsi que pour le champion des cosmétiques L'Oréal (+38%). Les valeurs industrielles poursuivent leur redressement, ArcelorMittal et LafargeHolcim multipliant même leurs bénéfices par plus de trois, tandis que Total (+36%) profite de la remontée des cours du pétrole.

Lire aussi» Sanofi voit son activité accélérer

A l'inverse, Airbus traverse encore un trou d'air (-14%) et Orange revient sur terre (-75%) après une grosse plus-value au Royaume-Uni début 2016. Vivendi, qui a publié ses résultats jeudi, voit également son bénéfice reculer de 80,7%, sous l'effet d'éléments exceptionnels. Seul groupe du CAC 40 dans le rouge au premier semestre, le finlandais Nokia réduit toutefois sa perte de 27%.

 

Source : Le Figaro.fr

Crashdebug.fr :

Cac 40 01 09 2017

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow CAC 40 : plus de 52 milliards d'euros de profits au premier semestre