5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Ne le prenez surtout pas comme une fatalité, voyez-le plutôt comme une OPPORTUNITÉ... de changer les choses... Pour un système plus équitable et réellement démocratique, qui soit respectueux de la nature...

Amicalement,

f.

Baltic Dry 30 01 2016
Indice Baltic Dry (transport maritime)

Nous n’avons pas vu l’activité économique mondiale chuter aussi rapidement depuis la grande récession de 2008. L’activité manufacturière est en train d’imploser sur toute la planète, le commerce mondial ralentit à un rythme qui est extrêmement alarmant, et l’indice Baltic Dry vient d’atteindre un nouveau plus bas historique. Si “l’économie réelle” comprend les personnes qui produisent, les ventes et les expéditions de marchandises, alors “elle” est dans un très mauvais état. Aux Etats-Unis, les sombres chiffres économiques continuent d’abasourdir tous les experts. Par exemple, ce lundi, nous avons appris que l’indice manufacturier du Texas venait d’atteindre un plus bas de six ans

L’activité économique au Texas continue de s’aggraver.

L’indice manufacturier du Texas publié lundi par la Réserve fédérale de Dallas vient d’atteindre un plus bas de 6 ans. Il est tombé à -34.6 contre -14 anticipé initialement, ce qui est bien pire que ce qu’avaient prévu les économistes.

Effectivement, Les prévisions initiales de l’indice mensuel étaient de -14 mais mais ce niveau avait été révisé à -21,6 pour le mois de décembre 2015. Mais malgré cette révision à la baisse, le résultat a été pire que prévu.

On pouvait sans doute expliquer que c’était prévisible au Texas du fait de l’effondrement du prix du pétrole.

Mais que penser des choses très inhabituelles auxquelles nous assistons dans d’autres régions des Etats-Unis ? A Erwin, dans le Tennessee, un terminal ferroviaire qui fonctionnait en continu depuis 135 ans vient de fermer définitivement, et des centaines de travailleurs se retrouvent maintenant sans emploi

Le dernier train de charbon a quitté Erwin et se dirigeait lentement hors de la ville jeudi juste après 15 heures, moins de huit heures après que les employés de la compagnie de chemins de fer américaine CSX Transportation aient entendu les nouvelles qui avaient secoué l’ensemble du comté d’Unicoi (comté de l’État du Tennessee).

“C’est une pilule difficile à avaler», a déclaré le maire du comté Greg Lynch. “Bien sûr, nous avions entendu des rumeurs selon lesquelles quelque chose de négatif allait tomber. Mais même dans mes cauchemars, je n’aurais jamais imaginer les voir fermer et quitter la ville. ”

La compagnie CSX a annoncé les mauvaises nouvelles avec la fermeture immédiate de la gare de triage d’Erwin d’une superficie de 70 hectares et la suppression de 300 emplois lors d’une série de réunions avec les employés menées le matin, au début de la relève matinale.

Si vous voulez savoir ce qui se passe réellement avec l’économie américaine, il suffit de surveiller les chemins de fer.

Un des lecteurs de Steve Quayle explique que le trafic ferroviaire au Colorado a ralenti à tel point qu’il y des centaines de locomotives qui restent immobilisées sur les rails

En ce qui concerne l’article de ce matin sur les trains de marchandises, à Grand Junction dans le Colorado, nous avons littéralement des centaines de trains immobilisés sur ​​les pistes. Il y a 3 voies qui en sont pleines avec un nombre facilement supérieur à 250 trains. Je n’ai jamais vu autant de trains de marchandises sur les pistes avant et je trouve que c’est un indicateur supplémentaire du ralentissement du transport de fret.

Mais si vous pensez que ce sont juste des preuves anecdotiques, je veux que vous preniez en compte ce qui se passe pour la plus grande compagnie de chemin de fer aux États-Unis.

Selon Wolf Richter, les revenus d’exploitation de l’Union Pacific ont baissé de 15 % l’année dernière…

Union Pacific qui est l’une des sept compagnies de chemin de fer de classe 1 aux États-Unis dont le réseau de lignes principales est le plus étendu, a publié jeudi soir des résultats terribles pour le quatrième trimestre. Les revenus d’exploitation ont chuté de 15% sur un an, et le bénéfice net a chuté de 22%.

Plus généralement : La seule catégorie où les revenus ont augmenté était le secteur de l’automobile (+ 1%). Sinon ailleurs, les revenus ont baissé : les produits chimiques (-7%), les produits agricoles (-12%), les conteneurs intermodaux (-14%), les produits industriels (-23%), le charbon (-31%). Les expéditions de pétrole brut ont plongé de 42%.

Donc, Union Pacific a fait ce que les entreprises américaines savent faire le mieux : elle a licencié 3.900 personnes l’année dernière.

Et bien sûr, nous pouvons voir des preuves du ralentissement économique émerger tout autour de nous et à peu près partout où nous regardons. Sprint vient de licencier 8 % de ses salariés, GoPro a quant à elle licencié 7% de ses salariés, et Wal-Mart vient d’annoncer la fermeture de 269 magasins.

Mais au lieu de traiter les faits avec pragmatisme, il reste encore beaucoup d’optimistes béats qui insistent sur le fait que les choses vont rebondir dorénavant. Par exemple, CNBC rapporte que la banque Goldman Sachs prévoit que le S&P 500 finira l’année 2016 en retournant à 2100 points…

La Goldman Sachs s’accroche sur ses prévisions selon lesquelles le S&P 500 va rebondir et terminera l’année à 2100 points, soit une hausse d’environ 11 % par rapport aux niveaux actuels, mais dans les grandes lignes, cela équivaut à aucun gain net sur l’exercice complet.

Il est facile de faire de telles prévisions, mais les actions des grandes banques sont plus éloquentes que les mots.

La plupart des gens ne réalisent pas cela, mais plusieurs des banques “trop grosses pour faire faillite” ont licencié des milliers de salariés en 2015

C’est Bank of America et Citigroup qui ont réduit le plus leurs effectifs, en ayant supprimé environ 20.000 emplois à eux deux, selon les publications des résultats du quatrième trimestre de chaque banque. Ces décisions ont eu pour conséquence de réduire le nombre de salariés de 4,6 % et 4 % dans chacune des banques respectivement. La JPMorgan Chase a publié lors de ses résultats qu’elle employait 6700 salariés de moins qu’il y a un an.

Et devinez quoi ?

Les banques “trop grosses pour faire faillite” ont fait exactement la même chose juste avant le grand krach des marchés financiers de 2008.

Quand est-ce que les gens vont enfin commencer par comprendre que nous faisons face à une crise majeure ?

Depuis Juin 2015, environ 15.000 milliards de dollars de richesse a disparu des marchés financiers. Après un bref répit à la fin de la semaine dernière, il semble que la crise financière mondiale se prépare à s’accélérer une fois de plus.

Ce lundi, le prix du pétrole a replongé sous les 30 dollars, le Dow Jones a reculé à nouveau de 208 points, et le Nikkei a encore baissé de 389 points en début de séance.

Environ un cinquième de l’ensemble de la richesse mondiale a déjà disparu des marchés financiers.

Certaines personnes ont tellement foi en Barack Obama, en la Réserve fédérale et aux médias dominants qu’ils seraient prêts à les suivre les yeux fermés.

A présent, la plupart des gens qui croient qu’ils devraient se préparer à la crise qui se profile s’y préparent déjà, et la plupart de ceux qui veulent croire que tout va finir par s’arranger ne s’y prépareront jamais de toute façon.

Ce qui va finir par se passer, c’est que des dizaines de millions de gens finiront par regretter amèrement de n’avoir pas écouté les avertissements quand ils en avaient encore l’opportunité.

 

Source(s) : theeconomiccollapse via BB

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow ALERTE : l’activité économique ralentit beaucoup plus vite que l’avaient prévu les experts