1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

On vous avait passé l'info en Revue de presse le 1er septembre, d'après les spécialistes cet ouragan est particulièrement puissant, ouragan Irma : le météorologue Michael Ventrice, du Weather Channel, prévoit des vents jusqu'à 180 km/h, qualifiant ses prévisions « comme les plus élevées que j'ai jamais vues dans mes 10 ans de prévisions des ouragans de l'Atlantique » (Conscience du peuple)

On en profite pour passer le bonjour à tous les exilés fiscaux français qui vivent à « St-Barth… » en bonne compagnie... Ils auront du liquide d’avance pour l’année comme ça... ah ! ah !

f.

Irma 05 09 2017

VIDÉOS - Le deuxième ouragan majeur de la saison balaiera les Antilles entre mardi et mercredi soir. Les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy devraient être particulièrement touchées. À 14 heures, Irma se trouvait à 440 kilomètres à l'est d'Antigua et affichait des vents de 280 km/h.

Les Antilles se préparent à l'arrivée de l'ouragan Irma. La tempête tropicale s'est formée au large du Cap Vert la semaine dernière. Baptisé mercredi dernier, le phénomène cyclonique est ainsi devenu, jeudi, le deuxième ouragan majeur de la saison 2017. Ce mardi, Irma a atteint la catégorie 5, un niveau supérieur à la tempête Harvey, qui a frappé le Texas et la Louisiane la semaine dernière.

Il est devenu «un ouragan extrêmement dangereux», a annoncé le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC). Les préparatifs à l'arrivée de l'ouragan «doivent être accélérés et complétés dans la zone d'alerte de l'ouragan», insiste le NHC. À 14 heures, Irma se trouvait à 440 kilomètres à l'est d'Antigua et affichait des vents de 280 km/h.

Irma devrait se diriger vers le nord de Porto Rico, un territoire américain, à 13 heures mercredi (heure française), provoquant dans son sillage une montée du niveau de la mer jusqu'à trois mètres au-dessus de la normale, jusqu'à 25 centimètres de précipitation et de «grandes vagues destructrices», selon le NHC. Le gouverneur, Ricardo Rossello Nevares, a activé la garde nationale et a annoncé l'ouverture d'abris pour accueillir jusqu'à 62.000 personnes.

XVM58eca16e 91f8 11e7 81e0 00b287ddb3af 805x453
De nombreux Porto-Ricains ont acheté du matériel pour protéger leurs habitations. - Crédits photo :
ALVIN BAEZ/REUTERS 

Selon La Chaîne Météo*, l'ouragan se dirigera d'abord «à proximité» de l'arc antillais. Si la Martinique ne devrait pas être trop touchée, la Guadeloupe pourrait subir «des vents à 120 km/h, des pluies intenses et des vagues de cinq à sept mètres sur la côte atlantique». Les écoles et les crèches resteront fermées mardi et mercredi. Les «habitations situées sur les côtes basses ou en bord de falaise» seront évacuées, en raison d'un risque «d'inondation» à cause de fortes houles, mais aussi «de l'érosion des falaises pouvant entraîner des effondrements», a annoncé la préfecture dans un communiqué. Les personnes concernées seront relogées notamment dans des gymnases ou des abris mis à disposition par les communes.

XVMaafca266 917a 11e7 892b Cd750ca0bcef 805x453

Par ailleurs, les administrations publiques seront fermées mercredi. Le préfet recommande également aux entreprises privées d'en faire de même, «afin de laisser les routes dégagées pour la circulation des secours». Enfin, les hôpitaux doivent avoir «72 h d'avance en médicaments, nourriture et eau potable» et doivent «vérifier le fonctionnement de leurs groupes électrogènes.»

Des zones côtières évacuées

Les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy devraient être directement frappées. La rentrée scolaire a été reportée lundi matin. «On y attend des rafales à près de 200 km/h, jusqu'à deux mois de pluie en 24 heures et des vagues d'une hauteur de sept à dix mètres avec un risque maximal de submersion littorale», détaille La Chaîne Météo. «Il faut absolument que les personnes prennent tout de suite toutes les mesures pour aller ailleurs», a mis en garde la préfète déléguée de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, Anne Laubies, lors d'une conférence de presse à Saint-Martin.

À Saint-Barthélemy, lundi matin, de longues files d'attentes se sont formées devant les stations-service, et les habitants se sont massivement fournis en piles et en eau. Beaucoup achevaient de couper et tailler les arbres autour des habitations, de ranger et sécuriser tout objet pouvant s'envoler, et de calfeutrer leurs fenêtres et leurs portes, sous un soleil de plomb. Malgré la fermeture des classes, les enseignants ont été invités à se rendre dans les écoles pour sécuriser les locaux. Les bateaux ont quasiment tous quitté le port pour se mettre à l'abri au sud de la Guadeloupe.

En Haïti, les autorités ont lancé le premier niveau d'alerte disant se préparer à «des menaces de fortes pluies, de forts vents, de fortes houles et des risques d'éboulement, de glissement de terrain et d'inondation», selon un communiqué de la protection civile. Des alertes d'ouragan sont également en place pour les îles d'Antigua-et-Barbuda, Anguilla, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Saba et Saint-Eustache, où le passage d'Irma est attendu dans les 36 heures. À Porto Rico, le gouverneur Ricardo Rosselló a décrété l'état d'urgence et mobilisé la Garde nationale.

À visionner: Un pilote d'avion filme l'intérieur de l'ouragan Irma:

Cuba et la Floride menacés

Irma devrait poursuivre sa route vers Cuba, qu'il touchera vendredi et samedi, puis frapper le sud de la Floride, de dimanche soir à lundi soir. «Les dernières analyses envisagent ensuite une amélioration», précise La Chaîne Météo, qui prévoit une «baisse rapide de son intensité» à partir du 13 septembre prochain.

Lundi après-midi, Météo France a placé la Guadeloupe en vigilance météo orange, alors qu'Irma évoluait à environ 876 km de l'archipel dans une direction ouest-sud-ouest à 22km/h. Dimanche, la population avait été invitée par la préfecture à «rester à l'écoute» et «se tenir informée» de l'évolution du phénomène. Quant aux habitants, ils ont commencé à faire des provisions, et dans plusieurs grandes surfaces, les rayons de bouteilles d'eau étaient vides dimanche soir, selon l'AFP.

 

*La Chaîne Météo est une société du groupe Figaro.

 

Source : Le Figaro.fr

Informations complémentaires :

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Passé en catégorie 5, l'ouragan Irma est devenu « extrêmement dangereux »