(Temps de lecture: 4 - 7 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

AVANT-PROPOS :

Cet article doit être analysé selon les prophéties bibliques.

Pour éviter toute polémique, la question n'est pas de savoir si on est pour ou contre des Palestiniens ou des Juifs ou des Israéliens mais bien de déterminer :

 

1 ... Que dit la parole de Dieu ?

Quand les hommes diront : Paix et Sécurité ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point (1 Thessaloniciens 5:3). À cet égard, il est remarquable de noter les récents efforts du Vatican pour la paix.

http://fr.sputniknews.com/international/20150516/1016107193.html

http://www.atlantico.fr/decryptage/pape-condamne-ces-gens-puissants-qui-ne-veulent-pas-paix-parce-qu-profitent-guerres-conflits-armes-seraient-evitables-stephane-2144366.html

2 ... Que constatons-nous de nos jours ?

Les esprits sont mûrs et conditionnés pour accepter un traité de paix à n'importe quel prix, y compris au prix des avertissements de Dieu.

3 ... Qu'adviendra-t-il ?

 

Maître Confucius

Jerusalem 18 05 2015

Pour l'amour de Sion je ne me tairai pas, et pour l'amour de Jérusalem je ne serai pas tranquille, jusqu'à ce que son salut paraisse, comme l'aurore, et sa délivrance, comme un flambeau brûlant." (Esaïe 62: 1)

Alors qu'Israël célèbre la Journée de Jérusalem, ce dimanche, un sondage alarmant a révélé que 50% des sondés israéliens accepteraient une division de la ville sainte*.

L'enquête, qui a été commandée par l'organisation Binyan Kesher L'Yerushalayim et "Im Eshkachech Gardez Jérusalem", a demandé aux sondés israéliens un certain nombre de questions se rapportant à la relation d'Israël à Jérusalem ainsi que celle de la nation juive.

Selon les résultats, 28% de la population israélienne ne sait pas pourquoi Israël célèbre la Journée de Jérusalem. Lorsqu'on leur a demandé ce qu'ils pensaient de la journée commémorée, de nombreux sondés ont répondu "le jour de la destruction de Jérusalem."

Encore plus troublant est le fait que 15% des sondés, qui sont identifiés comme sionistes religieux, ne savaient pas que Jérusalem a été libéré au cours de la guerre des Six Jours.

L'enquête a également révélé que 50% des sondés accepteraient la division de Jérusalem et la remise de Jérusalem-Est et des quartiers arabes sous contrôle palestinien. En ce qui concerne la vieille ville, 23% ont dit qu'ils étaient prêts à diviser la ville antique et à donner des quartiers musulmans et chrétiens ainsi que le Mont du Temple aux Palestiniens.

Interrogé sur la remise de certaines parties de Jérusalem aux Palestiniens dans le cadre d'un futur traité de paix, 25% des sondés sionistes religieux ont répondu qu'ils étaient en faveur de la remise des parties de la ville.

Curieusement, quand on est arrivé à la remise des parties de la vieille ville aux Palestiniens, les données ont considérablement diminué, avec seulement 4% de consentement à une telle stipulation.

L'enquête a également révélé que parmi les sondés profanes, 68% ont dit qu'ils remettraient des quartiers de Jérusalem-Est en général et 32% seraient prêts à remettre des quartiers non-juifs de la Vieille Ville et du Mont du Temple.

Sur une note positive, l'enquête a révélé que l'immense majorité, quelque 80% des sondés, soutiennent la construction dans les quartiers juifs à Jérusalem-Est. Parmi les religieux, 80% sont en faveur de la poursuite de la construction.

Chaim Silberstein, fondateur et président de l'organisation Binyan Kesher L'Yerushalayim, a déclaré que "les données révélées par le sondage sont inquiétantes et devraient déclencher des alertes", a-t-il expliqué dans un communiqué.

"Le retrait israélien de la souveraineté des quartiers arabes créerait un corridor arabe contrôlé de Ramallah à Bethléem, en passant par le centre de Jérusalem. Cela créerait une situation semblable à la bande de Gaza, fédéralisant toutes les organisations terroristes de la région avec l'objectif de "libéraliser le reste de Jérusalem".

Silberstein a averti que «les idées préconçues sont très difficiles à corriger, surtout quand il y a une machine bien huilée et financée pour travailler sans cesse les esprits à convaincre les Israéliens et le monde quant à la nécessité de diviser Jérusalem".

Il a ajouté : "L'opinion publique est autant impactée par le sort de conserver Jérusalem que par le fait de conserver Jérusalem unie sous souveraineté israélienne ... Si les tendances démographiques actuelles continuent comme elles sont, sans actions correctives majeures, nous pourrions nous réveiller dans 15 ans avec un maire arabe à Jérusalem."

 

* L'enquête a été réalisée par l'Institut Teleclal parmi 573 sondés Israéliens.

Source : Breakingisraelnews.com

 

Traduction : ~ Maître Confucius ~

Corrections : Chalouette

Si vous appréciez nos tentatives de traduction et plus globalement notre petit blog, n’hésitez pas à les partager via les onglets appropriés en haut d’article.

Et à voter pour lui sur http://info.pinterac.net/

Pour lui donner un peu plus de visibilité (vote comptabilisé toutes les 24h, donc à renouveler svp).

Merci d’avance, ; )

f.

 

Informations complémentaires :