1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Rappelez-moi quel est son crime déjà ? D'avoir dit la vérité que les États-Unis voulaient cacher ? Rien que ça, ça devrait vous mettre la puce à l'oreille que quelque chose va très, très mal dans notre monde...

Assange

Par John Vibes

Lors d'une récente audience d'extradition de Julian Assange, un psychiatre a témoigné que le fondateur de Wikileaks, en difficulté, souffre de fortes hallucinations et présente un risque élevé de suicide. Le professeur Michael Kopelman, professeur émérite de neuropsychiatrie au King's College de Londres, a déclaré que Julian Assange avait entendu des voix et avait confessé à un prêtre qu'il se préparait à se suicider. Ces préparatifs comprenaient la rédaction de son testament et l'envoi d'une lettre d'adieu à sa famille et à ses amis.

Mardi, au tribunal de Old Bailey à Londres, le professeur Kopelman a témoigné qu'il avait rendu visite à Assange plus de 20 fois et qu'il était devenu inquiet pour sa santé mentale et physique.

"Il a fait état d'hallucinations auditives, qui étaient des voix à l'intérieur ou à l'extérieur de sa tête, d'hallucinations somatiques, de drôles d'expériences corporelles, celles-ci ont maintenant disparu. Il a également une longue histoire d'hallucinations musicales, qui est peut-être un phénomène distinct, qui s'est aggravé lorsqu'il était en prison", a déclaré M. Kopelman.

Les voix qu'Assange entend disent des choses comme "tu es poussière, tu es mort, nous venons te chercher".

Kopelman a déclaré que les hallucinations les plus graves ont commencé à diminuer, mais Assange est toujours gravement déprimé et présente un risque élevé de suicide. Il a également ajouté que si Assange était extradé, le risque augmenterait encore.

"Le risque de suicide découle de facteurs cliniques... mais c'est l'imminence de l'extradition et/ou une extradition réelle qui déclencherait la tentative, à mon avis", a déclaré M. Kopleman.

Kopelman a été contre-interrogé par James Lewis QC, qui a accusé Assange d'avoir fabriqué sa maladie mentale pour éviter l'extradition.

Kopelman a désapprouvé cette affirmation, et a souligné qu'Assange était réticent à partager les détails de ses luttes mentales avec les autorités, malgré les déclarations qu'il avait faites dans le passé.

"M. Assange était très réticent à parler de ses idées et plans suicidaires car il craignait d'être mis sous surveillance constante ou d'être isolé", a déclaré M. Kopelman.

"Il pense qu'en tant que leader, il ne devrait pas montrer de faiblesse ou de problèmes psychiatriques, et il craignait de se retrouver encore plus isolé sous surveillance constante et il ne voulait pas cela", a-t-il ajouté.

Les gardiens de prison ont déjà confisqué une lame de rasoir et deux cordes de sa cellule, et il a été surveillé de près tout le temps qu'il a passé derrière les barreaux. Le mois dernier, sa compagne Stella Moris lui a rendu visite pour la première fois depuis le début de la quarantaine due au coronavirus à la prison.

Moris a déclaré qu'Assange avait l'air beaucoup plus mince qu'il ne l'était la dernière fois qu'elle l'a vu en mars. Elle dit que la situation a été "incroyablement stressante" et qu'il a eu quelques problèmes de santé, notamment une cheville foulée et une épaule bloquée. Alors que la prison prenait des précautions contre les virus lorsqu'Assange recevait des visiteurs, Moris dit qu'ils n'ont rien fait pour protéger les prisonniers pendant les heures normales. Moris a également lancé une campagne de financement par la communauté pour aider à couvrir les frais de justice d'Assange, qui lutte contre son extradition vers les États-Unis.

Jusqu'à présent, la campagne a permis de récolter 138.445 £.

Assange fait face à 18 chefs d'accusation en vertu de la loi américaine sur l'espionnage, suite à la publication en 2010 de 500.000 dossiers exposant les crimes de guerre américains en Afghanistan et en Irak.

Source : Themindunleashed.com

Informations complémentaires :

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...
You are a guest ( Sign Up ? )
or post as a guest
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Julian Assange "entend des voix" et il est "à haut risque de suicide", selon un psychiatre (The Mind Unleashed)