5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Pour se projeter un peu dans le futur, nous ne cessons de vous avertir à propos des « boîtes noires » qu’ils veulent mettre dans les véhicules (toujours pour votre « sécurité » bien sûr).

Hélas, j’ai bien peur que vous n’ayez pas vraiment compris ce que cela signifiait, si ce « hardware » intègre nos voitures individuelles…

Le prix d’une puce GSM ou 4G étant ridicule, cela veut dire qu’ils pourront centraliser tout nos déplacements, les faire correspondre en temps réel avec la limitation de vitesse de l’endroit où nous circulons, vérifier l’état de nos réflexes pour savoir si nous ne nous sommes pas alcoolisés, écouter et enregistrer tout aussi en temps réel les conversation dans le véhicule, pour soit-disant les analyser après un crash…

Enfin, bref, les applications donnent le vertige…

Et à partir du moment où le « matériel » est installé dans votre voiture, tout le reste c’est du développement logiciel. Autrement dit les applications sont quasi infinies…

Ce qui me fait dire que ces 300.000 flashes en traître ne sont qu’un Apéricube à côté de ce qui nous attend, néanmoins cela donne le cap, surtout que cela s’intégrera parfaitement dans... Indect… (vidéo informations complémentaires).

Enfin, apparemment, vous êtes tous et toutes d’accord. Alors tout va bien ! ; )… Lol.... ; )

Radar Mobile
Les radars mobiles ont été mis en service le 15 mars 2013. | AFP WEB

Trois cent mille automobilistes ont été flashés par les radars mobiles entrés en service il y a un an, révèle Le Figaro. Embarqués dans des véhicules banalisés des forces de l'ordre, les 99 appareils installés dans des Renault Mégane et des Peugeot 208 flashent dans les deux sens tout en roulant.

« À compter de juin » ilsl seront également « mis en place dans des Berlingo », prévient le journal, avant de préciser : « L'objectif annoncé par les responsables de la sécurité routière est d'obtenir une flotte de 200 voitures équipées d'ici à la fin de cette année, puis de 100 autres véhicules en 2015. »

180.000 CONTRAVENTIONS

« Ces appareils sont destinés à remplacer d'autres radars fixes, devenus moins performants », explique Henri Prévost, délégué interministériel adjoint à la sécurité routière. L'efficacité de ces boîtiers se vérifie d'ailleurs par les chiffres : « Le taux d'exploitation des clichés obtenus par le biais de ces appareils est de 66 %, quand il est de 60 % avec les autres radars », selon le décompte de la sécurité routière.

Sur les 300.000 infractions relevées, « 180.000 (…) ont donné lieu à des avis de contravention, le reste ne pouvant être utilisé en raison de photos mal prises, de plaques peu lisibles… », explique toutefois Le Figaro.

 

Source : Lemonde.fr

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Radars mobiles : 300.000 automobilistes flashés en un an