1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Et voici la 2e partie des Chroniques de Jacques Sapir sur la dette grecque (1re partie ici)

Chronique De Sapir 12 10 2016 

L'alternative, en 2014, était Syriza, il convient désormais d'en trouver une autre. Avec Arta Seiti, Maria Negreponti-Delivanis et Grigoriou Panagiotis. En vous souhaitant une bonne écoute sur Sputnik France.

 

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

 


Jacques Sapir : "La dette publique grecque est en réalité une dette étrangère, elle n'a pas été émise depuis Athènes mais depuis Francfort." "Si la Grèce sort des institutions européennes, sa seule garantie de sécurité face une Turquie particulièrement imprévisible se trouvera dans une alliance extrêmement étroite avec la Russie." "La monnaie unique devient en Grèce et dans d'autres pays européens une forme de gouvernance post-démocratique."


 

 

Source(s) : Sputniknews.com via Contributeur anonyme

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Grèce, année zéro

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Les Chroniques de Sapir. Dette publique grecque : le cauchemar a-t-il une fin ? Partie 2