1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Quand je vous disais qu’ils nous prennent vraiment pour des cloches. Et attention, l’info vient  du Figaro et d’Atlantico, ce ne sont donc pas franchement des « gauchistes » qui s’expriment, et ce n’est même pas sûr…

Au lieu de recalculer globalement les salaires pour qu’ils tiennent enfin compte des dépenses énergétiques et alimentaires, ils vous octroient royalement 2,4 % d’augmentation (et encore, pas pour tout le monde) sur lesquelles il faut retenir 0,9 % d’inflation. Donc, comme je le disais, même si vous avez atteint vos objectifs, votre patron vous donne en FAIT à peine 1,5% d’augmentation sur l'année…

Alors que la productivité par personne n’a jamais été aussi haute … et que la précarité a été en revanche imposée à tout le monde. Concomitamment, le patronat a eu un allègement de charge de 20 milliards d’€uros (sachant que maintenant ils réclament 100 milliards d'€uros !)

Conclusion, vous trimez comme un dingue (et vous payer des impôts pour compenser leurs « cadeaux » fiscaux), et ce sont les actionnaires (souvent étrangers) qui se goinfrent...

Bref, il faut RECALCULER les salaires horaires ! Et rapidement ! Et redistribuer plus à ceux qui créent la richesse dans les entreprises.

S’ils ne sont pas plus honnêtes avec leurs salariés, il n’y aura PAS de relance de la consommation, et donc PAS de retour de la croissance.

That’s all…

Mais ça, vu les salaires astronomiques qu’ont nos dirigeants, ils ne sont pas près de le comprendre…

Enfin comme on dit « l’avenir est ce que l’on en fait ».

Ou encore : Aide toi, et...

Mais où est donc passé le bon sens populaire ?

Bien à vous,

L'Amourfou.

Salaires 2014

Selon une étude du cabinet de conseil Altedia portant sur 350 sociétés, les salaires devraient progresser de 2,4% en 2014. Une hausse supérieure à l'inflation (1%) mais identique à celle enregistrée en 2013 et inférieure à 2012 et les années d'avant-crise. La lente amélioration économique ne semble pas encore permettre de forte augmentation de salaire, d'autant que l'OCDE prévoit pour 2014 un taux de chômage élevé, à 11,2%.

Selon Altedia, l'augmentation des salaires ne sera que faiblement ressentie par les salariés, du fait de la hausse des prélèvements et de l'alourdissement de la pression fiscale. Les ménages ont, en plus, subi une perte de revenu brut disponible de 5% en cumulé depuis 2008.

Une partie des entreprises ne va toutefois pas verser d'augmentation. Les cadres dirigeants ont été la principale catégorie de salariés a avoir subi un gel des salaires (12%). Un chiffre quatre fois supérieur à ce qui avait été annoncé par les entreprises. Viennent ensuite les cadres commerciaux, touchés à 8%. Selon Mercer, 9% des entreprises comptent geler les rémunérations de leurs cadres dirigeants, 8% pensent le faire pour les cadres supérieurs et 7% pour leurs ouvriers.

 

Source : Atlantico.fr

Informations complémentaires :

 
Revolution 11 08 2013
 
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Hausse des salaires de 2,4% en 2014