1 1 1 1 1 Rating 4.83 (6 Votes)

De pire en pire avec la brutalité de la vie actuelle, ces gens sont déjà précaires, et Macron veut les foutre à la Rue. Bref, imaginez, vous n’êtes pas du même bord politique que le maire de la municipalité où vous avez votre camping car (c’est une réalité, j’ai une collègue de mon fils Thomas qui travaille, et n’a pas de logement, et elle envisage le camping car).

Bref, petit à petit, précarité pour toutes et tous, c’est pour cela qu’il faut réagir, tant qu’il en est encore temps.

L'article 14 vise les habitants de terrains privés, qui sont installés sans l'autorisation du maire sous une yourte, une tente, une cabane, un abri de fortune, une caravane, un mobile home, un bus ou un camion aménagé... Il permet d'infliger une astreinte de 200€ par jour après injonction de démonter l'installation (le Sénat a relevé l'astreinte à 500€ par jour). Sont visés non seulement les populations précaires, mais aussi les alternatifs/écolos qui essaient de vivre autrement face aux menaces sur le climat et le vivant.

 

Source : Agoravox.tv via Contributeur anonyme

 

Informations complémentaires :

 
Article 14 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Le Sénat vote l’amende de 500€/jour pour les habitats « alternatifs » sans autorisation du maire actuel : toiles de tentes, cabane, yourte, etc. (Agoravox)