(Temps de lecture: 4 - 7 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La traduction du jour, comme j'ai vu que ce n'était pas dans la presse française.

Monsanto 30 05 2016
L’herbicide Monsanto a été pulvérisé sur les cultures vivrières. (Photo de l'USDA via Wikimedia Commons)

Selon la poursuite, Monsanto connaissait les dangers des PCB, mais a continué à vendre le produit, même après l'interdiction du gouvernement.

Saint-Louis, Missouri - Trois des personnes qui avaient déposé plainte ont reçu 17,5 millions de dollars pour les dommages causés par Monsanto et trois autres sociétés pour négligence dans la production de PCB.

Un jury votant à 10 contre 2 à Saint-Louis a condamné  Monsanto, Pfizer, Solutia et Pharmacia à payer les plaignants, et a évalué un montant supplémentaire de 29 millions de dollars en dommages et intérêts punitifs contre Monsanto pour sa vente continue de biphényles polychlorés, ou BPC, après que le composé eût été interdit. Le Saint-Louis Post-Dispatch a rapporté, que les plaignants dans cette affaire - trois sur près de 100 personnes impliquées dans des plaintes, dont certains sont morts – avaient développé un lymphome non-hodgkinien dû à l’exposition aux PCB.

« Chacun d'entre nous pourrait être à peu près d'accord sur le fait que Monsanto a été négligent », a dit le juré Nathan Nevius dans le Post-Dispatch.

Ashley Enochs, un deuxième membre du jury, a noté : « Je pense que cela montre que les grandes entreprises peuvent vendre ces choses-là, qui sont dangereuses et ils peuvent le faire depuis longtemps *, mais que la justice va être servie, que ce soit un an après que les produits aient été commercialisés et que les faits se furent produits, ou dans ce cas, 80 ans. »

Utilisés dans les emballages alimentaires, les peintures, et pour isoler l'électronique, entre autres choses, les PCB ont été fabriqués exclusivement par Monsanto de 1935 à 1977, ils ont été interdits par l'Environmental Protection Agency, en 1979, après avoir été liés à des cas de cancers et des malformations congénitales chez les animaux de laboratoire - mais ils peuvent aussi nuire à la peau et au foie des humains, note EcoWatch.

Selon la poursuite, Monsanto connaissait les dangers des PCB, mais a continué à vendre le produit, même après l'interdiction du gouvernement - tout en maintenant qu'ils étaient inoffensifs pour le public. Les PCB sont particulièrement insidieux, car ils persistent dans l'environnement pendant de longues périodes de temps. EcoWatch a cité l'émergence de documents internes de l'entreprise montrant que Monsanto connaissait les problèmes causés par les PCB, bien avant l'interdiction.

« Nous savons que les Aroclors [PCB] sont toxiques, mais le seuil de limite réelle n'a pas été défini avec précision » est déclaré dans un seul document, en date du 20 septembre 1955, rapporté par EcoWatch.

Les procès dans les litiges sur les PCB ne sont pas toujours couronnées de succès. Un jury de Los Angeles a rejeté les revendications concernant des cas de lymphome non hodgkinien dus à l'exposition, et en juillet, un jury différent dans le comté de Saint-Louis a échoué à prouver que Monsanto était responsable des décès et des blessures que les plaignants indiquaient comme avoir été causés par les PCB. Au cours des trois dernières décennies, un nombre volumineux de procès contre Monsanto sur le composé, cité par ThinkProgress, n'a pas réussi à maintenir le géant maintenant agrochimique responsable de son passé chimique. Huit villes - Long Beach, Portland, Seattle, Berkeley, Spokane, San Diego, San Jose et Oakland - ont maintenant des litiges en cours contre Monsanto sur les PCB.

« Ceci est l'avenir », a déclaré l'avocat de la demanderesse Steven Kherkher, à EcoWatch, expliquant que son cabinet d'avocats devenait un « pool de ressources » pour initier les poursuites. « La seule raison pour laquelle cette victoire est rare, c’est parce que personne n'a eu l'argent pour lutter contre Monsanto. » Cependant, a-t-il ajouté, son entreprise compte maintenant environ 1000 plaignants contre les PCB, « cela ne sera plus rare ».

Kherkher a également expliqué que de plus en plus de cas contre la société viennent à la cour. « Chaque juge nous permet d'acquérir de plus en plus d'informations de Monsanto et de découvrir leurs documents. Il y a beaucoup plus d'informations là encore à exploiter. »

Bien que beaucoup ne sachent pas encore les dommages causés par les PCB - en partie en raison du fait que l'interdiction est maintenant vieille de plusieurs décennies, et jusqu'à récemment, le composé n'a pas fait les manchettes de la presse – mais comme Kherkher l’a expliqué, c’est une substance omniprésente.

« Beaucoup de gens ne savent pas que ... les PCB de Monsanto sont dans le jus d'orange que vous avez bu ce matin et la pizza que vous allez manger ce soir. L'air que vous respirez a du PCB en elle. Monsanto a relativisé, en disant qu'il est présent seulement par parties par milliard ou parties par million, mais il ajoute » :

Monsanto a publié une déclaration impitoyable mais typique sur les conclusions du jury, qui dit : « Nous avons une profonde sympathie pour les plaignants, mais nous sommes déçus par la décision du jury et nous avons l’intention de recourir en appel immédiatement sur la décision d'aujourd'hui [...]

Les jurys précédents dans quatre essais directement semblables ont rejeté des réclamations similaires par les avocats indiquant que les plaignants ont contracté un lymphome non-hodgkinien en mangeant des produits contenant des PCB alimentaires. La preuve ne supporte pas simplement le verdict d'aujourd'hui, y compris le fait que les scientifiques disent que plus de 90 pour cent des cas de lymphome non hodgkinien n’ont aucune cause connue. »

Monsanto a récemment rejeté une offre pour le rachat de Bayer, bien que la compagnie ait dit qu'elle était ouverte à la poursuite des négociations.

Cet article (Monsanto perd une plainte majeure pour empoisonnement au PCB et est obligé de payer 46 millions de dollars aux victimes) est libre et open source. Vous avez la permission de republier cet article sous la license Creative Commons  avec attribution à Claire Bernish et theAntiMedia.org .

 

Source : Mintpressnews.com

Traduction : ~ folamour ~
Corrections : ~ chalouette ~

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Agenda 21