(Temps de lecture: 5 - 9 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Souvent j'y pense, parce que l'on a eu le cas avec des Tesla (heureusement c'était sur des parkings), et ils veulent qu'on roule toutes et tous à l'électrique ??? (ce qui à mon sens est une hérésie). Mais nous n'aurons pas le choix, car ce n'est pas la logique qui décide, mais le marché.

Aussi bienvenu dans l'ère du scooter, du skate board, et de la voiture électrique et donc.... du bus électrique (imaginez la taille des batteries....). J'attends impatiemment d'avoir le cas avec une voiture électrique qui prenne feu dans le garage d'une maison. Et encore ils diront que ce n'est pas de bol, alors que c'est lié à la technologie même des batteries, en modélisme (ou cigarette électronique) c'est pareil, et c'est une horreur à éteindre, les incendies de batterie ça peut même trouer le sol ou déformer du bitume.

Je vous le dis, tout leur délire écologique, ça ne fonctionnera PAS.... Et en plus les données du GIEC sur lesquelles ils se basent sont faussées....

Bref, on a ici tous les ingrédients pour un succès planétaire...

Mais ils ne l'admettront qu'au pied du mur, dans 10 ans, quand ils seront confrontés à la réalité et qu'il sera trop tard... Car je suis désolé de le rappeler, mais à mon sens, le vrai but de tout ceci ce n'est pas d'épargner la planète..., vous voyez, ça rejoint l'Ukraine, l'€uro digital, etc.

Amitiés,

f.

Icendie Batterie Bus
L'incendie s'est déclaré vers 8h30 du matin, sur l'avenue de France. Capture Twitter

Quelques semaines après un premier incendie, un tout récent «bluebus» s'est embrasé ce vendredi devant la Bibliothèque François Mitterrand. Le même jour, un bus électrique d'une marque différente a pris feu à Carcassonne.

Un nouvel incendie touche la RATP : ce vendredi, un bus de la ligne 71 a pris feu à la station Bibliothèque François Mitterrand, provoquant un nuage de fumée impressionnant dans le XIIIe arrondissement. Une trentaine de pompiers sont intervenus. Le 4 avril dernier, un bus avait déjà pris feu sur le Boulevard Saint-Germain. Deux incidents rapprochés qui ont conduit la RATP à annoncer dans la foulée le retrait temporaire de 149 de ses bus.

L'incendie s'est déclaré vers 8h30 du matin, sur l'avenue de France. Sur les vidéos tournées par les riverains, on peut voir une épaisse colonne de fumée et des flammes impressionnantes s'échappant du bus. L'élément déclencheur reste pour l'instant indéterminé. L'incendie a été circonscrit aux alentours de 9h30.

Le maire de l'arrondissement Jérôme Coumet a déclaré sur Twitter qu'aucune victime n'était à déplorer, ajoutant que le «conducteur a pu s'extraire» du véhicule. Pour faciliter les interventions techniques, l'arrêt de métro Bibliothèque François Mitterrand, sur la ligne 14 du métro, a été fermé au public peu après 9h.

149 bus électriques rentrés au centre

Le bus ayant pris feu est un tout récent «bluebus», motorisé par électricité. Il emportait de grosses batteries au lithium, tout comme celui qui avait brûlé au début du mois d'avril sur le Boulevard Saint-Germain. La RATP annonce avoir «retiré de l'exploitation les 149 bus électriques de la série» et «demandé une expertise complète au constructeur Bolloré afin de [...] proposer un plan d'action pour permettre une remise en exploitation en toute sécurité». Le retrait pourrait entraîner des perturbations «dans la journée».

Interrogé par Le Figaro, Alexis Louvet, cosecrétaire chez Solidaires RATP, annonce que son syndicat «va demander des investigations, et va poser la question des démarches que la direction compte faire pour s'assurer que ce sont des incidents isolés». Sans tirer de conclusions sur l'incendie de ce vendredi, l'élu dit «alerter sur le greenwashing de la RATP concernant son matériel». «Il y a un renouvellement extrêmement rapide pour des raisons d'image écologique, on ne sait pas si ce seront de bonnes affaires sur ce plan. Et on a souvent affaire à du matériel de mauvaise qualité, se dégradant très vite», regrette le représentant. Contactée, la RATP déclare qu'«une enquête est en cours pour déterminer les causes de l'incident».

Un bus électrique prend feu à Carcassonne le même jour

Concomitamment dans la matinée, un bus électrique a pris feu à Carcassonne. Le véhicule s'est enflammé au niveau d'un pont SNCF, provoquant l'interruption du trafic ferroviaire entre Narbonne et Toulouse, rapporte l'AFP. «C'était un bus sans passagers, utilisé pour des essais», a indiqué la préfecture de l'Aude, précisant que le conducteur avait dévié de sa trajectoire et «accroché un pont afin d'éviter un véhicule». La batterie au lithium a ensuite pris feu. Selon le quotidien local L'Indépendant , le bus qui a pris feu serait de la marque Atak.

L'incendie, qui s'est déclaré à 9 heures, a mobilisé une cinquantaine de pompiers, sans faire de blessé, «hormis le conducteur qui a dans un premier temps essayé d'éteindre les flammes et a été incommodé par les fumées», ont souligné les pompiers. La reprise du trafic ferroviaire est attendue à partir de 15 heures.

 

Source(s) : Lefigaro.fr via Contributeur anonyme

 

Informations complémentaires :