1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

Mike Adams et Natural news ne font pas dans la dentelle, et c'est bien leur marque de fabrique, mais je dois dire que je suis tout à fait d'accord, d'ailleurs ce ne sont pas 9 personnes qui sont mortes du vaccin contre la grippe en Corée du Sud, mais 25 (au 23.10.2020), et la vaccination continue...... Plus d'informations complémentaires en bas de page.

Amitiés,

f.

Experiences Medicales

Par Mike Adams

Un participant à l'essai du vaccin COVID-19 d'AstraZeneca est mort, AstraZeneca minimise la mort et poursuit les expériences médicales sur les humains restants

(Natural News) Une personne qui s'était portée volontaire pour l'expérimentation médicale sur les humains du vaccin COVID-19 est morte au cours d'essais cliniques, rapporte The Epoch Times. La mort a été confirmée par des représentants du gouvernement brésilien, où l'essai avait lieu, et la société dont le vaccin est testé dans le cadre des expériences médicales - AstraZeneca - déclare qu'elle poursuivra ses expériences sur les survivants humains restants.

Il semble qu'aucun décès n'entravera les bénéfices des vaccins.

"Le volontaire est mort le 15 octobre", rapporte le journal The Epoch Times. "Il n'est pas clair si le volontaire a reçu le vaccin ou le placebo."

Si cette personne était morte dans un autre contexte, son décès aurait bien sûr été compté comme un "décès lié au covid-19", mais comme elle est impliquée dans un essai de vaccin, les grands médias intrigants prétendront que la personne a reçu un placebo, et non un vaccin vivant. De telles affirmations sont totalement fausses, étant donné qu'aucune donnée sur les patients n'est autorisée à être divulguée. Comme le rapporte le TET :

L'autorité sanitaire a noté que "les données sur les volontaires de la recherche clinique doivent rester confidentielles, conformément aux principes de confidentialité, de dignité humaine et de protection des participants", selon un communiqué de presse.

Ainsi, tout média qui rapporte que le participant à l'essai de vaccin faisait partie du groupe placebo ment. Mais encore une fois, ils ne font que mentir.

Les expériences médicales sur l'homme se poursuivent, peu importe le nombre de morts au cours du processus

"Nous ne pouvons pas commenter les cas individuels dans un essai en cours du vaccin Oxford car nous respectons strictement la confidentialité médicale et les règlements des essais cliniques, mais nous pouvons confirmer que tous les processus d'examen requis ont été suivis", a déclaré AstraZeneca dans une déclaration publique.

Ce n'est pas la première indication d'effets secondaires dangereux liés aux vaccins contre les coronavirus. "Cela est arrivé après qu'AstraZeneca ait déclaré, le 8 septembre, que son essai de vaccin avait été mis en attente en raison d'une maladie chez un patient au Royaume-Uni", rapporte TET. "La Food and Drug Administration a mis en suspens un essai clinique de dernière minute d'AstraZeneca aux États-Unis."

Hier encore, Natural News rapportait comment Johnson & Johnson a été forcé d'interrompre un autre essai de vaccin contre le coronavirus après qu'un participant à l'essai ait souffert d'une "maladie inexpliquée". Comme l'explique cette histoire :

Johnson & Johnson met en pause son essai de vaccin contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) après qu'un participant à l'étude soit tombé malade. L'arrêt intervient quelques semaines seulement après que la société ait annoncé qu'elle en était à la phase finale des essais.

Dans son communiqué de presse, Johnson & Johnson a déclaré que l'essai a été interrompu conformément aux normes réglementaires après que le participant non nommé ait développé une "maladie inexpliquée".

Dans le même ordre d'idées, 9 personnes sont mortes en Corée du Sud après y avoir été vaccinées contre la grippe, ce qui a provoqué une panique nationale à propos des "vaccins mortels" qui tuent tant de gens si rapidement. Comme le rapporte Strange Sounds :

9 personnes sont mortes après avoir été vaccinées contre la grippe en Corée du Sud la semaine dernière, ce qui soulève des inquiétudes quant à la sécurité du vaccin, au moment même où le programme d'inoculation saisonnière est élargi pour éviter d'éventuelles complications liées au COVID-19.

Les autorités sanitaires de ce pays affirment que les vaccins n'ont tué personne, puisque les personnes décédées avaient des "conditions sanitaires sous-jacentes", ce qui est exactement ce que Natural News a prévu qu'on dirait des décès dus au vaccin alors que le nombre de corps commençait à augmenter. Notamment, lorsque des personnes présentant des conditions de santé sous-jacentes meurent d'une infection au coronavirus, on dit qu'elles sont mortes du covid-19. Mais lorsqu'elles ont des problèmes de santé sous-jacents et sont retrouvées mortes après avoir reçu une injection de vaccin, les autorités sanitaires affirment que le vaccin n'est pas lié à leur mort.

Comme c'est pratique.

Opération Fast Kill

Tout cela pose la question : Si des volontaires humains commencent maintenant à mourir pendant les essais soigneusement contrôlés qui recrutent des individus extrêmement sains pour les tester, que se passera-t-il lorsque ces vaccins risqués et précipités seront lancés sur le grand public en très mauvaise santé ?

L'opération Warp Speed est sur le point de devenir l'opération Fast Kill, semble-t-il.

Mais il n'y a pas de moyen plus rapide pour les mondialistes d'exterminer des gens qui sont trop stupides pour réaliser que le programme du covid-19 est en fait un programme d'extermination visant la race humaine.

D'un autre côté, ceux qui sont assez intelligents pour vouloir survivre devraient se tenir à l'écart de tous les vaccins et de toutes les expériences médicales de l'industrie du vaccin menées sur des humains. De toute évidence.

Le Dr Carrie Madej nous met tous en garde contre le danger des vaccins contre les coronavirus. Regardez sa chaîne vidéo sur Brighteon.com :

Et suivez mes reportages et mes commentaires en temps réel sur Brighteon.social, la nouvelle alternative de libre expression à Facebook et Twitter. Plus de 13.000 utilisateurs y sont déjà, et ils apprécient vraiment de pouvoir s'exprimer librement, sans censure de la part de Big Tech.

Consultez également VaccineDeaths.com pour en savoir plus sur la façon dont les vaccins tuent les gens.

 

Source : Dcclothesline.com

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Agenda 21

 

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...
You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Un participant à l'essai du vaccin COVID-19 d'AstraZeneca est mort (Dcclothesline.com)