5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Comprenez que si je fais la promotion du revenu de base ce n'est pas par démagogie, mais parce que dans les années qui viennent,

l'informatique, les robots, les nanos, bref toutes les avancées technologiques permettront de fabriquer des choses ou de traiter des informations de façon automatisée, à moindre coût.

Alors de deux choses l'une :

1 / Soit nous les laissons faire et nous serons transformés en machines pour tenter de les égaler...

2 / Soit nous prenons les devants pour assurer un revenu universel, et continuer à consommer (et donc à produire)

Comprenez que ces choix se poseront à nous assez rapidement, aussi pensez-y avant d'être pris au piège...

Amicalement,

f.

Otto Road 19 05 2016
Semi remorque autonome Otto

Le mouvement dans l'espace du véhicule autonome s’accélère de nouveau.

Quatre ex-ingénieurs de Google, y compris l'homme qui a construit la première voiture autonome de Google, ont annoncé « Otto », un camion autonome d’entreprise de livraison.

Le service n’est pas du vaporware. « Otto » fonctionne actuellement sur ​​les routes du Nevada.

Fondé par quatre ex-ingénieurs de Google - y compris Anthony Levandowski, l’homme qui a construit la toute première voiture autonome de Google – est-ce qu’Otto applique l’approche « tout ou rien » de Google aux grandes plates-formes commerciales : ??? Abandonner les pilotes humains, éviter des milliers de morts sur les routes, aider l'environnement, et si tout va bien, faire une tonne d'argent au passage.

Otto, qui est basé à San Francisco, compte actuellement environ 40 employés, dont certains travaillaient auparavant chez Apple, Tesla, Cruise Automatisation et Here Maps. Bien que la société ait été créée en janvier, les profils de LinkedIn de trois des quatre fondateurs d’Otto indiquent encore qu’ils travaillent chez Google.

Otto, qui est sorti de l’ombre aujourd'hui, est moins intéressé par les camions neufs que par ceux d’environ 4,3m des grands groupes déjà sur les routes américaines. Otto a déjà acheté et rétro-équipé trois cabines Volvo avec des lidar, des radars et des caméras, et a effectué une poignée de miles de façon entièrement autonomes - ? sans même un pilote de sécurité -? sur les routes du Nevada.

Il affirme que son kit d’après-vente de conduite autonome se vendra pour une « petite fraction » du prix des 100.000 $ à 300.000 $ d'une nouvelle cabine de tracteur.

Q & R avec le co-fondateur d’« Otto »

Backchannel a discuté avec le co-fondateur d’« Otto », Lior Ron, un ex-chef de file de produit pour Google Maps pour les smartphones Motorola. Une transcription partielle suit.

Backchannel : Pourquoi le transport commercial ? Y a-t-il quelque chose de plus vieille école qu'une plate-forme de semi-remorque ?

Lior Ron : En raison de la réglementation fédérale, un camion ne peut rouler plus 11 heures par jour aujourd'hui avec un seul pilote. Après 10 heures, le taux d'accidents est exponentiellement plus élevé. Si nous pouvons le faire rouler en toute sécurité 24h/7j, et donc plus que doubler sa capacité d'utilisation, c’est un très fort argument financier.

Backchannel : Je devine que naviguer dans les règlements de l'État et du gouvernement sera une grande partie de l'avenir d’Otto.

Lior Ron : Le ministère des Transports et beaucoup d’autres personnes importantes se sont impliqués pour amener les bons règlements. Et dans de nombreux États en dehors de la Californie, il n'y a pas de réglementation spécifique, ce qui signifie qu'il est effectivement légal de conduire et de tester des véhicules autonomes sur de nombreuses routes. Nous allons donc continuer nos tests rapidement, mais aussi travailler avec les organismes de réglementation et d'autres organismes, pour montrer que nous pouvons avoir un camion autonome qui conduira de façon plus sûre qu'un chauffeur de camion humain, et tout le temps.

Backchannel : Mais votre technologie ne fonctionne que sur les routes ?

Lior Ron : Exactement. Il n'y a que 222.000 miles de routes aux États-Unis, ce qui constitue 5% des routes dans le pays. Elles sont plus faciles à cartographier et c’est un problème beaucoup plus facile à résoudre que toutes celles des villes et les rues rurales. Il n'y a pas de piétons ou de feux de circulation, mais vous conduisez à des vitesses élevées et vous avez besoin de voir loin devant.

Nous faisons l'optimisation pour ce type de conduite, avec des capteurs montés sur la cabine pour un point de vue beaucoup plus élevé. Pour l'instant, toute la technologie est sur le tracteur, mais nous pourrions ajouter quelques éléments à la remorque à l'avenir.

Backchannel : Quand verrons-nous le premier camion sans conducteur transportant une cargaison commerciale ?

Lior Ron : Nous avons la technologie de base en place et ils sont déjà à l'essai sur les routes publiques. Nous voulons démontrer un trajet de livraison dans un avenir prévisible, pour montrer que notre technologie est commercialement viable. Nous sommes entièrement financés par les employés, qui se sont réunis pour profiter de cela et y arriver le plus tôt possible. L'approche et l'équipe que nous mettons ensemble, ont la capacité de le faire très rapidement.

Otto Vidéo

 

Source : Blacklistednews.com

Traduction : ~ folamour ~
Corrections : ~ chalouette  ~

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : NextAge 06...

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow High Tech Arrow Des ex-ingénieurs de Google annoncent le lancement de « Otto » : un camion sans conducteur totalement autonome, actuellement déjà en test sur les routes du Nevada…